Bébé & Cie Faits Vécus

Avant de revoir ton papa, j’avais pris la décision de ne pas avoir d’enfant. Les circonstances et mon mode de vie ne me permettaient pas de t’avoir dans mes bras. Tu sais, maman est une femme artistique, spontanée, aventurière et à la limite de l’étrangeté. J’avais de très grands rêves comme faire le tour du monde en sac à dos, publier des best sellers, mais aucun de ces rêves n’aboutissait.

Ça faisait plusieurs années que je vivais dans une bulle émotive engourdie par mon anxiété. Maman a fait des bêtises qui lui ont fait comprendre que la vie était loin d’être toujours rose. Je me suis alors mise à la voir noir corbeau alors que logiquement, mon garçon, j’aurais dû comprendre qu’il y avait une zone grise.

Tu sais? Cette zone qui te permettra de te surpasser dans tes moments plus difficiles? Tu comprendras quand tu seras assez grand.

couple baiser coucher de soleil silhouetteSource image: Unsplash

Ce que je veux que tu saches, c’est que ton père et moi te voulions depuis très longtemps. Oui, avant de nous séparer durant plus de sept ans, ton papa a été mon premier vrai chum. Je n’avais que 17 ans lorsque nous nous sommes rencontrés et à 18 ans, nous savions que notre garçon s’appellerait Xavier.

J’ai quitté papa durant sept ans. Durant ces sept années-là, j’ai été en couple avec celui qui est maintenant mon meilleur ami. Nous avons grandi et appris! J’adore sa copine et tout va pour le mieux.

Je suis si heureuse que la vie ait réuni ton papa et moi pour une seconde fois. Par un pur hasard en plus! Avec la vérité de notre amour, ton père et moi avons décidé de t’avoir dans notre vie. Certains diront que c’est trop tôt. Moi, je pense qu’il était temps. Disons que tu étais un vieux rêve caché dans une des boîtes de papa. Ton nom était inscrit sur une vieille feuille jaunie par le temps, écrit par ma propre main alors que j’avais 18 ans. Et oui, papa avait gardé cette feuille durant huit longues années! Oui, tu as bien compris, pendant que nous vivions chacun nos vies, papa m’aimait et tu faisais partie de ses rêves cachés. C’est quétaine, mais très vrai! Quand nous sommes retombés amoureux, le projet de t’avoir nous est arrivé comme par magie.

Certains me disent que je ne fais pas le bon choix, mais j’ai une petite voix qui me dit que tu es le « pourquoi » de la réalisation de mes rêves.

Mon garçon, mon bébé, ma chair, je veux que tu saches que nous t’aimons d’un amour qui ne se mesure pas. À chaque fois que je te sens bouger, je souris, car tu vis en moi.

parents enfant tenir la main bébéSource image: Unsplash

Xavier, tu me pousses à travailler sur moi-même et à devenir une meilleure personne. Tu n’es même pas encore dans nos bras! Je suis ébahie devant ce que mon corps construit : la vie! Toi, mon fils que j’aimerai de toute mon âme.

Plus tard, je veux que tu sois libre de tes choix. Peu importe les choix que tu feras, je t’épaulerai (si c’est légal et intègre bien sûr!) Je vais te donner mon temps et mon amour, mes engagements et ma patience .

Je ne veux pas que tu sois comme personne. Je veux que tu sois toi-même, fidèle à tes valeurs et intègre.

Cette lettre sera publiée, mais j’ai besoin de crier sur tous les toits à quel point je suis heureuse de devenir ta maman. Je t’aime.

-->
Un article de
Claudia Lafleur's Avatar
Claudia Lafleur

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

S’autoriser à être heureux