Faits Vécus Style de vie

Bonjour toi.

12 octobre 2020, 13h30. C’est le moment précis où j’ai commencé cette lettre.

Je viens tout juste de finir de manger mon dessert et j’ai eu cette idée. L’idée de t’écrire ceci pour que tu puisses rire et même juger de ce que tu es étais une décennie plus tôt.

Futur toi a présentement bientôt 34 ans. 2020 toi est fière de s’être rendue là malgré toutes les embûches que la vie t’a données. Tu as travaillé fort pour être ce que tu es aujourd’hui. C’est difficile de trouver les mots justes parce que je ne sais pas ce que tu voulais atteindre à 34 ans. Même à 24, bientôt ton baccalauréat en poche, tu ne sais pas où tu te situes. Le marché du travail te fait peur et tu ne sais pas si tu dois te morfondre dans un coin, t’endormir et te réveiller quand tu auras atteint tes buts. Quels sont ces buts?

Tu te souviens que tu as toujours vu grand. Ton plus grand rêve était bien entendu, celui de travailler pour des célébrités et donc de déménager à Los Angeles. Tu voulais tant être la meilleure amie de TELLEMENT plein de vedettes. J’espère au moins que tu vies en Californie, comme tu l’as toujours souhaité et que tu t’y plais. Je souhaite de tout coeur que le président soit loin d’être comme cet abruti de T***p.

Comme dirait Guy A. Lepage à « Tout le monde en parle », c’est l’heure de la question qui tue. Est-ce que tu as trouvé l’amour avec un grand A? Je te le souhaite, mais après plusieurs années à te questionner sur ton orientation, j’espère que tu es heureuse peu importe. Au fond de toi, tu le sais. Être bien, c’est ça qui compte. Laisser faire l’opinion des autres, probablement ce que tu avais le plus de difficulté à oublier. C’est quelque chose qui s’apprend avec le temps je suppose, donc étant plus vieille de dix ans, tu as peut-être compris. Ça jouait beaucoup sur ton mental. On n’a pas besoin que les autres nous disent ce que l’on doit être et faire. Une chose importante à retenir.

femme assise devant un mur avec plusieurs cadressource image : Unsplash 

À 34, je pense avoir un soi-disant début de famille. Avais-je tort ? À toi de me le dire. Un ou deux. Présentement, j’ai de la difficulté à m’imaginer être mère, car gérer un enfant quand tu en es toi-même un, ce n’est pas évident. Advenant que tu es dans une relation, je souhaite que cette fabuleuse personne te donne confiance et ne te fasse plus douter de tes capacités. Comme on dit ; le futur est plein de surprises!

Je veux que tu lises cette lettre en te remémorant ton parcours. En revivant les dix dernières années et à réfléchir sur ce que tu es devenue. Pose-toi des questions à savoir est-ce que tu es bien où tu es? Est-ce que tu as fait des efforts, mentalement,  pour oublier tous les tracas qui de dérangeaient? Es-tu épanouie autant professionnellement que personnellement? Prends du temps pour toi et ne lâche surtout pas.

source image de couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Florence Lyonnais's Avatar
Florence Lyonnais

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mes amies dans ma ville d'adoption