On en a tous, un ou plusieurs, à moins de vivre en ermite dans les fins fonds des bois, j’ai nommé les voisins. Ils sont gentils, énervants, envahissants ou des perles rares. Pour le plaisir, j’ai pensé faire le tour de différents types de voisins, que l’on côtoie ou que l’on souhaite voir déménager.

Le « party animal »

Image via Pixabay

Si c’était possible, il ferait le party 365 jours par année. Il compense sa perte d’audition en faisant grimper les décibels. Il n’y a pas d’heures pour tripper, recevoir des chums et mettre la musique à fond. Si tu es assez culotté pour aller le voir et lui demander de baisser le volume, il risque de te demander c’est quoi ton problème, tu es incapable d’apprécier la bonne musique, t’es juste un « casseux » de party.

Dans une catégorie similaire, il y a le « poteux »

Amateur de cannabis, « babacool », il préfèrerait faire des dégustations de cannabis, plutôt que de faire des démonstrations Tupperware. Habituellement son pot sent vraiment fort et par son odeur, il souhaite en faire profiter le plus de monde possible. Pas dérangeant, sympathique, c’est un bon Jack.

À l’encontre de ces deux types de voisins, on retrouve la « Karen »

Pour ceux qui ne connaissent pas encore « la Karen », c’est avec plaisir que je vous la présente. Le nom de la « Karen » vient des États-Unis, il fallait bien lui trouver un nom. Toujours bien mise et bien coiffée, la Karen, a des « contacts ». C’est justement parce qu’elle a beaucoup de contacts qu’elle se permet de remettre tout un chacun à l’ordre, que ce soit au travail, dans un commerce ou dans son quartier. Quand ça ne va pas à son goût, elle vous passe un savon et ensuite elle demande à voir le patron. Elle a des droits et les revendique haut et fort. Si la musique est trop forte, s’il y a une odeur de weed dans l’air, vous pouvez être certain que Karen vous filme et appelle la police pour dénoncer cette grande infraction. Loin d’être commode, on peut rencontrer la Karen absolument partout, elle veille et surveille.

Le « gars de char »

Image via Pixabay

Il serait une excellente raison pour la « Karen » de se plaindre, mais avant elle irait l’engueuler. Il est passionné d’autos, mais surtout celles qui ont de gros moteurs qui grondent. Il n’est pas rare de le retrouver avec ses amis au tour d’un bolide, à rincer le moteur, pendant… trop longtemps. Pour les incultes, il est difficile de comprendre la passion de ce cher voisin, parce que voyez-vous, il n’y a pas que les chars, mais aussi, les camions, les motos, les 4 roues, les motoneiges, bref tout ce qui a un moteur, sent fort l’essence et fait trop de bruit. Il a la conscience environnementale d’un escargot et se soucie peu ou pas du tout de ceux qui vivent autour.

Ceci termine un premier round des voisins qui agrémentent le voisinage. Je vous reviens avec le round 2, parce que oui, il y en a d’autres.

Image de couverture par Christian Stahl

Les plus populaires

Accueil