Mode & Beauté

La semaine dernière, j’ai reçu un communiqué qui a piqué ma curiosité. C’était au sujet de Maipoils, un mouvement social cherchant à sensibiliser les gens au double standard lié à la pilosité. Qui commence aujourd’hui, vous aurez compris le jeu de mot avec Mai!

Le moyen? On invite tout le monde à laisser son poil pousser librement pendant un mois, on se réapproprie nos corps et ce, pour tout le mois de mai. Pas d’épilation, de rasage, de crème dépilatoire, d’épilateur électrique et ce, pour tout le premier mois où on se met à porter des jupes et des shorts. Ça sonne comme un vrai défi, et je crois que c’est voulu. Le but, c’est juste de se sensibiliser au fait qu’on devrait avoir le CHOIX de faire ce qu’on veut avec notre poil. On tente de s’offrir des alternatives aux diktats actuels de la beauté parce que, la vérité, c’est qu’il y a encore une pensée populaire qui associe le poil féminin à la laideur, à l’exception des cils, sourcils et cheveux. Du poil, c’est pas propre, c’est laitte, ça pue, c’est pas féminin… euh… FAUX. Le poil existe pour une raison, c’est naturel et c’est à cause de la société qu’on trouve ça laid. En plus, pourquoi c’est juste “laid” sur une femme?


Source: Maipoils

C’est ça, dans le fond, le problème. C’est qu’une femme ne peut pas faire le choix de ne pas s’épiler les aisselles sans s’attirer les foudres de gens qui se sentent concernés alors que ce n’est pas de leurs affaires. De l’autre côté, je suis certaine que des hommes qui souhaitent se raser ou s’épiler le torse ou les aisselles se font aussi juger, pour d’autres raisons. Mais tsé, dans le fond, pourquoi on ne peut pas encore, en 2017, faire ce qu’on veut avec notre corps? Maipoils, ça part de cette réflexion et ça vise à engendrer une discussion autour de ce véritable tabou du poil, qui est en fait un symptôme d’un problème plus vaste et plus profond: le manque de diversité de modèles féminins qu’on nous montre à longueur de journée.

Posez-vous la question: pour qui vous rasez-vous, vraiment, au fond de vous? Si vous n’étiez pas obligée d’endurer les démangeaisons de la repousse, les poils incarnés, la peau irritée et les boutons, en plus de passer beaucoup de temps à gérer votre poil et de dépenser beaucoup d’argent chez l’esthéticienne, est-ce que vous le feriez quand même? Moi, je sais que non. Mes révélations sur le fait que je passe parfois plusieurs mois sans toucher à mes poils en surprend d’ailleurs plus d’une, même chez mes amies proches. (J’ai la chance d’avoir le poil très pâle et fin… sinon, je ne me le permettrais pas.)

Tout au long du mois, des activités sont organisées, dont un lancement au café Reine-Garçon en formule [email protected] ce soir et une soirée-cabaret-lecture au Cagibi le 31 mai. L’équipe de Maipoils, fondé par Paméla Dumont, recueillera aussi plusieurs témoignages au courant du mois et organisera une séance photo avec des participants pour montrer la beauté émanée d’un corps au naturel, tout simplement.

Je dis bravo à l’initiative! Es-tu game de drop ton rasoir?

-->
Un article de
Virginie Pichet's Avatar
Virginie Pichet

Cheveux couleur blé d’inde et Girlboss, Virginie est l’éditrice du blog; en d’autres mots, la maman des collaborateurs. Elle adore les brunchs et se prendre...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Avant d'être parents, nous sommes un couple!