Style de vie

Ce moment où l’amour m’a prise par surprise.

Je fréquentais un gars depuis presqu’un an. Depuis quelques mois, j’essayais de me convaincre que ça allait bien, mais même lui voyait que ça n’allait plus. Nous étions trop différents sur plein d’aspects. Un soir, pour oublier mon échec amoureux, je suis allée sur Tinder à la recherche du fameux garçon qui me ferait oublier celui qui venait de me briser le cœur. Je n’avais qu’une envie, trouver mon rebound. Celui qui me ferait oublier, l’instant d’une soirée, mon cœur blessé. 

Ce soir-là, j’ouvre mon application et je vois une panoplie de matchs sur ma page. Des matchs fantômes bien sûr! En fait, ce sont des matchs où les deux personnes se sont swipés à droite, mais que personne ne se parle après! Je décide alors d’en choisir un au hasard. Celui que j’espérais qu’il fasse effet de baume sur mon cœur. 

N’ayant aucune envie de quelque chose de sérieux, je me suis dit que j’allais m’amuser. Qu’il me trouve folle ou bizarre, ça m’était égal. Je lui ai donc proposé de jouer à draw me something, mais à partir d’un modèle de patate. Il a embarqué dans le jeu. Les minutes passèrent, les heures passèrent et nous étions encore là à 1h du matin à discuter. Le lendemain matin, il m’a réécrit et nous avons reparlé.

Quelques soirs plus tard, nous avons fait un Facetime. Lui qui n’aime pas parler au téléphone a quand même tenu une conversation de plus de deux heures avec moi. Plus le temps avançait, plus l’idée d’une histoire d’un soir s’éclipsait tranquillement. Nous étions autant capables d’avoir des discussions plus légères que plus personnelles. Après une semaine, nous nous sommes rencontrés, mais la soirée ne s’est pas passée comme je l’avais prévue.

J’avais prévu que cette relation soit une relation éphémère qui m’aide à me changer les idées. Je n’avais pas prévu succomber à son charme, développer une complicité et encore moins qu’il réussisse à pénétrer ma carapace. Le plan à la base était : « no strings attached ». Nous nous sommes revus par la suite à quelques reprises et tout était si facile avec lui. En si peu de temps, il a réussi à me rendre vulnérable. Moi qui, au cours des années, m’étais forgée une énorme carapace et qui n’étais pas familière avec ce sentiment.

Je lui ai confié des choses que je n’avais jamais osé dire tout haut, et lui de même. La relation était tout simplement magique jusqu’au jour où, tout bonnement, il m’écrit pour me dire qu’il pense qu’il serait préférable que nous arrêtions de nous voir. De nulle part, sans explications, alors que quelques jours auparavant, nous avions passé la fin de semaine entière ensemble à rire et à avoir du bon temps.

Il avait donc décidé que mon rebound était fini. 

Ainsi, le pansement que j’avais voulu mettre sur mon cœur, grâce à lui, a été arraché d’un coup sec, me retrouvant ainsi blessée et seule à nouveau.  

Source image de couverture : Pexels
-->
Un article de
Cora-Lee Gauvin's Avatar
Cora-Lee Gauvin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Hommage à mon ancien quartier : Verdun!