Faits Vécus Style de vie

Un concept qui m’a toujours échappé, c’est le fait d’empêcher une femme ou une fille de porter certains vêtements, certains styles vestimentaires et prendre comme excuse que cela est pour son bien. Donc, une personne prend une décision pour elle pour soi-disant son bien, si je comprends bien l’idée derrière cette mentalité. Puis, cela commence tôt dans la vie d’une fille en fait, donc cette mentalité influence notre comportement en vieillissant.

Par exemple, je me souviens lorsque j’étais en 1re secondaire on était allés en sortie scolaire et il y avait des activités de baignade. On avait reçu une demande de l’école sur un papier à remettre à nos parents que si une fille voulait porter un maillot de bain de deux pièces donc un «bikini», on devrait porter un chandail ou une camisole à bretelles larges par dessus. Bref, j’ai 14 ans et on me dit déjà de me couvrir pour ne pas, soi-disant, attirer le regard des garçons de mon année, pour ne pas les déranger. Pourtant, dans la vie de tous les jours la plupart de nous étions déjà habituées de porter des «bikinis», donc les jeunes nous avions plutôt trouvé cela ridicule comme demande. Mais, la demande et son message restent sexiste en soi pour des filles qui débutent à peine leur puberté et qui voient leur corps se faire sexualisé par leur école.

Alors, en général, ce ne sont pas les personnes en soi qui vont sexualiser le corps des femmes par rapport à leurs vêtements, mais bien les institutions, la culture, les médias. Par exemple, sur une plage en Europe, il arrive bien souvent que la plupart des femmes portent seulement un bas de maillot de bain, et personne ne détournera le regard sur leur poitrine pour autant, mais ici ça causerait bien du brouhaha. Malheureusement. Ça prouve seulement que c’est selon les apprentissages qu’on a en société que nos repères face à l’habillement et les codes vestimentaires sont construits. Donc, on pourrait bien, selon moi, les déconstruire, ou les restructurer.

fille gymSource image : Unsplash

Aussi, j’ai souvent entendu des amies dire que leur copain leur interdisait de porter certains vêtements ou n’était pas content lorsqu’elles portaient certains morceaux de leur garde-robe. Puis, on ne parle pas ici de vêtements très extravagants, mais plutôt des vêtements sportifs serrés comme des leggings, ou un chandail de base trop décolleté selon le copain en question, par exemple. Donc, ces copains associent «vêtements moulants» à quoi ou juste pour porter ce genre de commentaire? Que leurs blondes veulent attirer l’attention de d’autres gars ? Que leurs blondes s’habillent comme ça pour les tromper ? Qu’ils ne veulent pas que personne ne regarde leur blonde sauf eux-mêmes?

Et bien, je suis désolée messieurs, mais selon moi je dirais que votre blonde a aimé ce vêtement, l’a acheté et maintenant le porte parce qu’elle est bien dedans ou pour s’entrainer. Et que si, la fille trompe son chum, ça ne sera pas la faute des vêtements, mais de la personne en soi. Que regarder les gens ou être attiré pas d’autres personnes est en quelque sorte incontrôlable, donc vêtement serré ou pas, quelqu’un va bien trouver votre blonde jolie, un moment donné dans votre relation. Puis, peu importe le genre de mentalité qui pourrait bien se cacher derrière ce genre de commentaires toxiques, la liberté de porter ce qu’on veut est importante. Les vêtements sont une belle façon de s’exprimer et de pouvoir montrer notre personnalité ou notre humeur du jour. Je crois que n’importe qui devrait pouvoir avoir cette liberté sans personne pour contrôler ses choix vestimentaires ou limiter son expression de soi.

Sur ce, à quand le droit au monokini sur les plages du Québec ?

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Laurianne André's Avatar
Laurianne André

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Mon ex belle-mère