Faits Vécus

Mesdames, ce texte est une réelle ode aux femmes que nous sommes, parce que nous méritons toutes de nous aimer inconditionnellement ! Alors, promettez-moi de prendre quelques minutes, après avoir lu ce texte, pour penser aux petites choses qui font que chaque jour, vous aimez être une femme. 

« J’adore être une femme ! »

Cette phrase, j’étais incapable de la prononcer il y a encore quelque temps. En me regardant dans un miroir, alors que je ne supportais même plus mon reflet, les mots restaient en suspens dans le fond de ma gorge.  

Je ne me souviens même pas du jour où je me suis sentie vraiment femme. Aurais-je dû me sentir femme, le jour où mes règles sont venues frapper à la porte de mes 15 ans ? J’ai tenté de m’en convaincre à l’époque, et physiquement je l’ai senti oui, mais pas intérieurement. La vérité, c’est que je me suis sentie vraiment femme dans tout mon être le jour où je suis tombée enceinte pour la première fois. Porter la vie me donnait le sentiment d’être une femme pleinement vivante.  

amitié

Source de l’image : Unsplash

 

Aujourd’hui, je veux célébrer mon féminin sacré.

Être une femme dans toute son authenticité, en chérissant ma beauté ; qu’elle soit intérieure, mais aussi extérieure. Comment? En apprenant à admirer les pulpeuses rondeurs de mon corps (nouvellement apparues!), en célébrant mes douleurs de règles (quand une fois par mois, elles viennent me faire un petit coucou!), ou en hydratant affectueusement mes vergetures qui tentent de créer un trafic routier sur tout mon corps! 

Être une femme, c’est aussi pour moi le fait de prendre pleinement ma place au sein de cette société où la juste place de la femme reste un combat. C’est libérer la parole et ouvrir la discussion sur des sujets féminins encore trop tabous, dont on n’ose pas parler de peur de déranger, de faire peur ou de choquer. Tels que : l’endométriose, les fausses couches, la dépression post-partum, le sexisme au travail. C’est assumer pleinement ma sensualité sans avoir honte d’aimer me masturber, d’avoir des besoins sexuels ou de ne plus en avoir parfois, c’est selon, de fantasmer de toutes sortes de manières et d’aimer être belle en m’habillant de manière féminine et sexy.  

Enfin, pour moi, la joie d’être femme c’est aussi cette douceur et cet amour puissant qui se cachent en chacune de nous et qui rayonnent naturellement. L’amour que je me porte reste encore timide. Il m’est plus facile d’être dure et exigeante envers moi-même que d’être douce, mais je me suis faite une récente promesse : celle de m’aimer inconditionnellement, tout autant que j’aime la vie.  

Et chaque matin, alors que le jour se lève et que le soleil brille avec tant de spontanéité, sa douce lumière est source d’inspiration pour moi. C’est ainsi que je me donne la chance d’aimer pleinement la femme que je suis, vivante et libre de mes choix. Et je réussis à ressentir cette joie sincère d’être une femme. D’être moi !

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Madeline René's Avatar
Madeline René

Madou, comme ses amis aiment l'appeler, est une petite française, amoureuse de bons petits fromages coulants accompagnés d'un bon vin rouge. Ce qui sent fort,...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Suggestion lecture : Liberté 45 de Pierre-Yves Mcsween