Faits Vécus

Tu te dis peut être que la communication dans le contexte de l’acte sexuel n’est pas applicable à tout le monde. Chez nous ça va déjà bien, on ne se sent pas concernés. Tant mieux si vous êtes satisfait entre vos draps. Et si la communication pouvait agrémenter la chose, te guider vers encore plus de plaisir?

Pourquoi ne pas communiquer dans ce cas-là?

La communication peut prendre plusieurs formes et s’adapter aux besoins et au confort de chacun. Le point de départ en zone neutre, soit hors du contexte de l’acte sexuel peut faciliter la chose. Certaines personnes seront inconfortables de communiquer à proprement parler en pleine action. Mieux vaut préparer son partenaire avant de le surprendre et lui faire perdre son excitation d’un coup sec. Ce n’est pas là l’effet de la communication ne t’inquiète pas, mais plus une image pour t’influencer à une introduction douce et fluide.

Il se peut que ton ou ta partenaire ne voit pas l’intérêt de la communication. Tu peux appuyer ton idée de communiquer par tes motivations.

lit fleurs draps blancsSource image: Pexels

Communiquer au lit, à quoi bon?

Chacun peut avoir des raisons différentes. Ce peut être une notion de respect, tel que dire à son partenaire : « J’apprécierais que tu me communiques lorsque tu souhaites changer de position, plutôt que d’agir sans préavis » ou « J’aimerais te communiquer quand ça commence à chauffer et être inconfortable, pour qu’on s’ajuste.» Que ce soit pour un souci d’ordre technique ou pour augmenter ton plaisir en demandant à ton ou ta partenaire une action à un moment précis, ça se communique. Si un des deux partenaires n’est pas à l’aise de parler durant l’acte, un signal ou un code peut être établi entre vous, tel qu’un son, un signe de tête, un clin d’œil.

Quand faut-il communiquer avec son ou sa partenaire?

Soit dit en passant, la communication est de mise en tout temps et pour tout le monde. Il n’y a aucune règle qui dicte qu’il faut avoir un temps X de relation avec une personne avant de discuter de nos préférences, nos inconforts et nos désirs. Tu peux même t’assoir avant la première fois avec une personne et lui dire ce que tu n’aimes pas, ce que tu souhaites et expliquer que tu grognes un peu pour t’amuser. Le but c’est d’être confortable pour avoir du plaisir.

Certaines personnes aiment bien établir tout de suite leurs règles de base. Par exemple, un homme peut aviser tout de suite qu’il ne fait pas d’anal parce qu’il n’y trouve aucun plaisir. D’autres se sentent plus à l’aise s’ils sont honnêtes avant l’acte et partagent à leur partenaire qu’ils n’ont eu qu’un partenaire auparavant et se sentent maladroits.

jambe lit draps blancsSource image: Unsplash

Prendre son temps

Il faut se donner des moments pour discuter et s’assurer que ce soit le bon moment. Ce n’est pas idéal de discuter de son expérience d’hier soir dans l’autobus en allant au travail. Il est préférable d’aborder nos sujets d’intimité dans un contexte approprié.

Il n’y a pas de dire magique qui révolutionnera en un coup de baguette tous vos ébats. Donnez-vous le temps de vous ajuster de vous donner du feedback au fil du temps et de parfaire ensemble votre communication et vos moments de plaisirs. Des échanges de langues c’est bien, mais les échanges de paroles peuvent les rendent encore meilleurs.

-->
Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Février: le mois parfait pour te procurer de nouvelles lunettes avec IRIS Mundial