Faits Vécus Style de vie

«C’EST PLATE!» et «Y’A RIEN À FAIRE!» sont sûrement des phrases que vous entendez de plus en plus souvent ces derniers jours. Comme on ne peut plus faire de sorties spéciales en famille ni même faire jouer les enfants avec leurs amis, j’ai pensé rouvrir mon coffre à imagination et partager quelques souvenirs de jeux inventés (comme je les appelais) issus de mon enfance. Car oui, j’ai fait ça pour vrai…

Jouer à l’été

bouées gonflables de piscine flamant roseSource image: Unsplash

Vos vacances dans le sud ont été annulées? Profitez de ces dernières journées froides pour jouer à l’été! J’adorais faire ça avec ma sœur et mes voisines au primaire. Nous sortions nos plus belles serviettes de plage, nos lunettes de soleil qui nous donnaient l’air des jumelles Olsen, on enfilait un maillot et un short et on transformait notre sous-sol en plage: grosse lampe pour faire le soleil, des chaises longues, un grand bol d’eau avec des roches décoratives au fond pour faire la mer, une liste d’écoute musicale de bord de plage et le tour était joué! On passait l’après-midi à se faire «bronzer» tout en placotant et en s’enduisant de crème solaire (parce qu’il faut aussi que ça SENTE l’été!)

Si vous avez une grande fenêtre par laquelle entre le soleil, pourquoi ne pas s’étendre sur une couverture et se faire dorer la couenne pour vrai en faisant jouer un son de vague sur votre téléphone? Un petit drink pour les enfants, les parents s’ouvrent une bière en canette et le tour est joué, vive les vacances !

Jouer au voyage

femmes moyen orientSource image: Unsplash

Ok, on ne peut plus partir en voyage, alors pourquoi le voyage ne viendrait-il pas à nous? La veille, on peut demander aux enfants quel pays ils aimeraient découvrir. Ensemble, le soir, on prépare une petite valise commune où chacun met ses vêtements pour la destination du lendemain ou certaines choses essentielles pour voyager dans ce pays (des lunettes de soleil, un maillot de bain, un sombrero, des baguettes chinoises, des chaussures de randonnées, etc.). Il est important de bien identifier avec eux où se trouve ce pays sur la carte, car c’est pendant la nuit qu’ils s’envoleront à destination. Le lendemain, vous pourrez enfiler vos vêtements choisis pour l’occasion, regarder des photos du pays en question, cuisiner ensemble une recette typique (mangez assis par terre ou avec vos mains si la tradition l’exige!), reproduire les habits traditionnels de l’endroit avec ce que vous trouverez à la maison, mettre de la musique d’ambiance et même, apprendre quelques mots dans la langue. Cela donnera peut-être des rêves de voyage à vos enfants et c’est surtout une bonne façon d’apprendre tout en s’amusant!

Jouer aux alpinistes

personnes montent montagne enneigéeSource image: Unsplash

Petite, j’aimais emprunter les bottes de ski de fond de mon père, attacher ma corde à danser tout en haut de l’escalier, enfiler un gros manteau, des gants et un casque, puis me faire un petit sac de provision. J’étais prête pour l’ascension du mont Everest! Une fois rendue tout en haut, essoufflée, je sortais mes victuailles et ma nappe pour me faire un beau pique-nique en haut de la « montagne ». Soyez créatifs!

Jouer au bal de finissants

femme robe rose qui se fait mettre un corsageSource image: Unsplash

Toute jeune, je me souviens avoir « participé » à plusieurs grands bals. Demandez à toute la famille de mettre leurs plus beaux habits, sortez les sandwichs « pas de croûtes » et transformez votre salon en piste de danse! Profitez-en pour utiliser vos lumières des fêtes colorées pour ajouter de l’ambiance. Vous pouvez piger pour élire le roi et la reine de la soirée, ou encore composer des discours amusants sur chaque finissant. Et pourquoi pas prendre des photos pour l’album souvenir? Vous aurez certainement du plaisir à revoir ça plus tard !

Jouer au pompiste

pompes à gaz vintageSource image: Unsplash

Ce jeu est issu de l’enfance de mon amie, mais je le trouvais trop mignon!

Les enfants ont hâte de sortir leur bicyclette, mais ils sont confinés à la cour? Proposez-leur le jeu du pompiste. Un petit contenant pris dans le recyclage, au fond duquel on perce un petit trou en dessous puis qu’on fixe sur le vélo (ou pourquoi pas à une trottinette?) Quelqu’un est nommé pompiste et doit remplir le réservoir des « véhicules » avec le tuyau d’arrosage. Les joyeux conducteurs peuvent prendre la route jusqu’à ce qu’ils doivent revenir faire le plein d’essence! Et pourquoi ne pas ajouter une station « garage » où l’on pourrait nettoyer les vélos? Vous savez, question de joindre l’utile à l’agréable…

Sinon, avec les voisines, on utilisait souvent l’entièreté de notre cour et une partie de la rue pour dessiner à la craie nos maisons de rêve, pièce par pièce. Avec des chats, des chiens, des écuries, des piscines, des bateaux… On faisait, par la suite, la visite des nouvelles demeures idylliques de chacune.

Bref, c’est important de développer et de faire travailler son imagination. Osez transformer le tuyau de la balayeuse en boyaux d’arrosage pour devenir pompier, sortez vos réserves de conserves des armoires et apprenez à vos enfants à compter en jouant à l’épicier avec l’argent Monopoly. Personnellement, j’ai toujours trouvé ça rassurant de savoir qu’il y avait tout un monde à explorer dans ma tête, et je vous jure que quand j’y repense, j’arrive, encore aujourd’hui, à me souvenir des rayons de soleil sur mon visage et du vent dans mes cheveux au moment où je prenais le thé, assise au sommet de l’Everest.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Lisa-Marie's Avatar
Lisa-Marie

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Une vraie histoire d'amour sur un voilier en pleine crise planétaire