Bébé & Cie Faits Vécus

Je ne veux pas d’enfants et encore moins de votre avis. Je ne veux pas de responsabilités, je ne veux pas me lever en pleine nuit et avoir un être humain qui dépend de moi. Je ne veux pas mettre au monde un petit être magnifique et le « garrocher » ensuite dans une garderie parce que je dois travailler. Je ne veux pas avoir un enfant et ne pouvoir être un parent seulement quelques heures par jour parce que je suis trop occupée. Je ne veux pas la responsabilité de bien l’éduquer sans savoir s’il sera une bonne personne. Je ne veux pas passer des soirées et des nuits à me morfondre parce qu’il est sorti, n’est pas encore rentré et n’a pas donné signe de vie. Je ne veux pas donner la vie, et qu’on me la reprenne d’une quelconque manière. Je ne veux pas porter un enfant pendant neuf mois et ne pas pouvoir lui accorder plus de temps que ce que mon travail me laissera. Je ne veux pas d’enfant pour mille et une raisons.

Je ne veux pas d’enfant parce que j’ai peur. J’ai peur qu’il se fasse kidnapper, qu’il se fasse prendre à des jeux où il n’arriverait pas à s’en sortir. J’ai peur de la technologie, des mauvaises fréquentations qu’il pourrait rencontrer et de me faire réveiller en pleine nuit par la police parce qu’il lui serait arrivé quelque chose. J’ai peur de la drogue, des manipulateurs, des agresseurs et de tout ce qui rend notre société pourrie. Parce qu’on a beau éduquer notre enfant du mieux qu’on le peut, rien ne nous garantit qu’il prendra le « bon » chemin dans la vie.

Mais même si j’ai peur, je ne doute cependant pas de mes compétences et de l’amour que j’ai pour les enfants en général puisque j’en ai fait mon métier. Mais je doute de la société que je pourrais lui offrir. Je n’ai pas confiance en l’humanité telle que je la vois aujourd’hui ni en notre système de justice. J’ai l’impression que mettre un enfant au monde c’est mettre un enfant en danger.

maman enfant amourSource image: Pexels

Certains peuvent croire que je suis égoïste, mais j’ai plutôt l’impression d’être un adulte responsable. Je préfère être une personne accomplie et libre que de mettre un enfant au monde et qu’il soit malheureux. Je passerai sûrement à côté de plein de choses, mais j’aurai sûrement l’opportunité d’en vivre plein d’autres. Je serai la « SUPER » tante présente pour ses neveux et nièces et je serai la marraine cool. Tu peux juger, car je sais que d’être une femme et ne pas vouloir d’enfant est encore tabou. Mais sache que je ne serai jamais cette mère absente et toujours pressée.

-->
Un article de
Audrey Pelletier's Avatar
Audrey Pelletier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ma réflexion sur l’amour