Faits Vécus

Depuis quelques semaines, j’essaie de tourner mon regard vers les aspects positifs de ma vie et vers les personnes qui y contribuent par leur présence, leurs petites attentions, les conversations que nous avons et les moments que nous partageons. Par le biais de ce texte, je souhaite vous partagez ma gratitude envers ces personnes!

En janvier, j’ai vécu une rupture amoureuse et comme toute rupture ou deuil, cela demande une période d’adaptation, pendant laquelle il faut accepter de vivre des montagnes russes d’émotions. Cependant, il est beaucoup plus facile de passer à travers cette tempête lorsque nous sommes bien entourés. En intervention, on va parler d’un filet de sécurité. Ce filet de sécurité consiste à faire ressortir les éléments ou les personnes qui agissent comme facteur de protection pour la personne en difficulté. Dans ma situation, j’ai pu réaliser à quel point j’ai un bon filet de sécurité, car j’ai des personnes formidables qui m’entourent. Sans nommer de noms, car ces personnes se reconnaîtront, je peux vous dire que par leur accueil, leur bienveillance, leurs encouragements, leur disponibilité et leur grande empathie ils m’ont grandement aidé à garder la tête hors de l’eau et à mettre un pied devant l’autre pour continuer à avancer. Que ce soit ma famille, mes « boys » du secondaire, mon barbu préféré et sa blonde, ma sœur de cœur, mon couple d’amis de Lavaltrie et leurs enfants formidables, mon amie anglaise et ses deux filles, mon amie à la voix d’ange et j’en oublie certainement, ils m’ont tous soutenu à leur façon et je profite de cette plateforme pour leur dire MERCI!

mains qui prient

 

Pendant ce temps, je faisais également mon stage final en enseignement pour éventuellement devenir enseignant au cégep. Durant mon stage, j’ai eu la chance de côtoyer des enseignants impliqués auprès des étudiants, des enseignants qui ont à cœur la réussite de ceux-ci, mais surtout des enseignants qui m’ont servi de modèle tout au long de mon stage et qui m’ont permis de grandir durant son déroulement. J’ai eu l’immense chance d’avoir deux enseignantes-associées (oui, oui, j’en ai eu deux, cause de circonstances) qui ont cru en moi, qui m’ont soutenu dans mes apprentissages, qui m’ont fait confiance et qui m’ont aidé à grandir au travers des nombreuses rétroactions qu’il m’a été données de recevoir! Elles ont également fait preuve d’une grande compréhension lorsque je traversais une journée de tempête et pour tout cela je leur dis MERCI!

Récemment, j’ai renoué avec l’écriture. Par manque de temps ou simplement parce que la vie m’avait éloigné de cette amour que j’ai pour les mots, j’ai peu écrit dans la dernière année. Depuis février, je m’y suis remis et que ce soit pour écrire en lien avec ce qui m’envahit personnellement, écrire pour partager une passion ou un intérêt ou encore écrire pour donner mon opinion ou dénoncer ce que je trouve parfois aberrant dans notre belle société, je constate que c’est un excellent exutoire pour moi et que ça me fait du bien. Le Cahier m’a donné récemment la chance de faire partie de leurs collaborateurs spontanés et cela m’amène à vouloir encore plus m’investir dans l’écriture. Alors, je tiens également à leur dire MERCI pour avoir, en quelque sorte, raviver cette flamme en moi!

En terminant, je vous pose la question suivante : qu’est-ce qui vous remplit de gratitude présentement? Faites l’exercice, je vous le dis, ça fait du bien au « mental »!

Source image couverture: Unsplash

 

-->
Un article de
Francis Paradis's Avatar
Francis Paradis

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Tout sur le chai