Faits Vécus

On va s’le dire : Noël cette année, c’est vraiment de la merde. Pas de classiques partys de famille.

On ne sait même pas si on va avoir un Noël blanc (est-ce que la neige qu’on a présentement va rester ou pas?), mais le pire dans tout ça, c’est qu’on ne pourra pas fêter avec notre famille au grand complet comme on le fait depuis qu’on est venu au monde. Ça, ça me brise le cœur. Ça nous brise le cœur devrais-je dire, car je le sais qu’on ressent tous et toutes la même chose.

La famille, pour moi, c’est ce qu’il y a de plus précieux. Je suis très bien entourée, j’ai de bons parents et j’ai la chance de bien m’entendre avec mes deux sœurs. Chaque moment passé ensemble, je m’assure toujours d’en profiter au maximum. Je suis le genre de personne qui DÉTESTE manquer une seconde d’une conversation. On peut traduire ça par le Fear of Missing Out, communément appelé FOMO. Je te le jure, si on a une discussion sérieuse et que je dois aller aux toilettes, je vais vouloir attendre que plus rien ne se passe. Vraiment weird en effet, mais qu’est-ce que tu veux!

Tout ça pour dire que les rencontres familiales, c’est important pour moi. Quand il m’arrive de ne pas pouvoir aller à un souper de famille, je suis toute à l’envers parce que je sais que je vais manquer des anecdotes, oui, mais aussi de beaux moments.

Heureusement pour mon syndrome du FOMO, ça n’arrivera pas cette année. Malheureusement pour moi, je serai dans l’impossibilité de créer des souvenirs avec mes cousins, cousines, oncles, tantes et grands-parents.

souper familialsource image : Unsplash 

Au revoir le classique jour de l’An passé dans un chalet avec le côté de mon père, à faire le party comme s’il n’y avait pas de lendemain, à rire à en avoir mal aux joues et à boire une bonne quantité d’alcool. On se revoit en 2021.

Au revoir l’échange de cadeaux annuel avec la famille de ma mère. Je vais m’ennuyer de ma mère qui va se mettre à raconter, pour la 41ème fois, tout ce qui s’est passé dans ma vie au courant de la dernière année. Déjà que je ne vois pas souvent la famille du côté de ma mère, puisqu’elle réside en Mauricie, je ne sais pas quand sera la prochaine réunion.

Le feeling que tu as quand tu te réveilles sachant qu’il va falloir que tu prennes ta douche, te maquilles pour finalement enfiler ton plus bel habit du réveillon n’arrivera malheureusement pas. Quoi qu’il sera quand même possible de le faire avec sa petite famille, mais ça ne sera pas pareil.

On va s’en rappeler longtemps du Noël 2020. En tout cas, je vais m’en rappeler pour le reste de ma vie. Le Noël où je n’aurai pas pu vivre le moment que j’attends toujours avec autant d’impatience.

C’est vrai qu’il n’y aura pas de stress à être prête à l’heure, de stress à savoir si on va être pris dans la circulation à l’allée ou au retour, de stress à savoir « Bon, qui apporte quoi? ».

Comme tout le monde, je savais que ça allait arriver et qu’on allait avoir à faire notre deuil, mais maintenant que c’est Noël, j’ai vraiment plus de peine que je pensais.

Maintenant, il ne reste plus qu’à espérer un « vrai » été 2021 pour que je puisse serrer tous les membres de ma famille dans mes bras.

source image de couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Florence Lyonnais's Avatar
Florence Lyonnais

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mes recommandations lecture du temps des Fêtes