Style de vie Voyage

L’année passée, mon chum, ma fille de presque un an et moi, nous sommes allés en camping à Rouge Matawin. Nous étions partis pour une fin de semaine avec les amis de mon chum et nous voulions pour notre part, initier notre mini au plein air. Partir en camping, c’est planifier d’avance les choses dont nous aurions besoin et surtout avec un enfant, j’avais peur de louper LA chose qui ne fallait pas oublier. Je m’étais donc fait une liste autant pour la nourriture que pour le matériel. Il faut dire que je partais quand même dans le bois, sans réseau. Par chance, mon chum se débrouille pas mal manuellement et il panique beaucoup moins que moi quand quelque chose ne fonctionne pas. Quelques mésaventures nous ont amenés à partir d’avance disons cela comme ça. Vous verrez le portrait dans mes recommandations de ce que j’aurais dû penser apporter avant de partir.

Les essentiels :

Évidemment plein de crème solaire et de chasse-moustique. Je pense vraiment que j’aurais pu apporter plus qu’une bouteille de chasse-moustique, car nous étions en plein dans la saison des maringouins. Disons que ma fille n’a vraiment pas tripé sur le fait de dormir dans une tente. Nous avions apporté une tente suffisamment grande pour mettre le parc de notre fille. Cependant, elle ne voulait toujours pas dormir. Mon chum et moi, nous nous sommes dit qu’on devrait la bercer dehors, peut-être qu’elle avait chaud. Ha ha ha… Nous nous sommes fait attaquer par des bébites comme jamais dans nos vies, pendant que ma fille criait toujours dans nos bras. Nous capotions. Il y avait des nuages d’insectes. Mettons que quand tu as perdu la bouteille, l’UNIQUE bouteille, tu la trouves moins drôle. Des lunettes de soleil sont essentielles et n’oublient évidemment pas la calamine. Une brosse à dents et du savon biodégradable si tu dois aller dans le lac !

feu de camp entre amis Source image: Pixabay

L’équipement :

Il nous fallait la grosse tente pour que le parc de ma fille entre à l’intérieur. Par chance, elle était en spécial. Le matelas, pour moi, c’était non négociable. Cependant, nous n’avions pas testé le nôtre depuis longtemps. Nous avons rapidement vu que le matelas dégonflait souvent durant la nuit. La joie de nous retrouver au sol à chaque matin. Nous n’avions pas assez de couvertures, alors lorsque nous voulions  nous mettre au chaud, notre fille qui nous avait rejoints au centre du matelas prenait nos deux couvertures. Mon chum avait un oreiller, alors que j’avais oublié le mien. C’est sans surprise que je me suis fait un beau mal de cou. Nous avions apporté un petit barbecue portatif, ainsi qu’une tente avec une moustiquaire. C’était très pratique pour prendre nos repas. Nous avions également apporté notre vaisselle réutilisable. Nous avions apporté deux grosses glacières pour garder nos aliments au frais. Nous avions tout ce que nous avions besoin pour faire un feu et des chaises pour en profiter. Nous avions même pensé à apporter une corde pour faire sécher notre linge et nos maillots de bain. Les amis de mon chum s’étaient apporté un hamac pour l’installer dans les arbres. Aussi, nous avions des ballons et des jouets pour la plage.

La nourriture :

J’aurais envie de vous dire d’apporter de la nourriture sèche le plus possible. J’avais fait des sandwichs, ce qui constituait l’option la plus facile à conserver.  J’avais apporté du pain pour les déjeuners avec du beurre d’arachides. Des fruits, des barres tendres, des chips, des guimauves, de l’eau. Pour le lait de ma fille, nous avions apporté un pot mason avec du lait. J’avais apporté de quoi faire des hot-dogs et du café.

café et feu de camp Source image: Pixabay 

Les vêtements :

Un peu de tout je vous dirais! Il a plu la deuxième journée, lorsque nous avons finalement décidé de quitter, n’ayant pas dormi de la nuit avec notre petite, qui était complètement vidée. Nous n’avions pas d’imperméables. Je vous conseille donc fortement d’en apporter. Je vous laisse imaginer à quel point c’était agréable de ramasser le stock complètement mouillé. Apportez plus qu’un maillot, surtout avec un enfant, car je ne sais pas combien de fois le mien était soit mouillé ou taché. Je vous conseillerais d’apporter plusieurs paires de souliers pour toutes les occasions et les activités. La fois d’avant, lorsque j’étais partie faire du camping seule avec mon chum, j’avais apporté seulement des Converse en me disant qu’on ne marcherait pas tant que ça, que ça allait être une fin de semaine relaxe. Finalement, j’ai eu un trip de marcher jusqu’aux chutes dans la montagne pendant 5km. Bonjour les ampoules. Je ne pouvais plus marcher le lendemain. Cette fois-ci j’avais toutes les sortes souliers possibles au cas où.

Malgré nos aventures un peu loufoques, nous avons passé une belle fin de semaine et surtout, nous avons profité du moment en famille.à

Source image : Unsplash
-->
Un article de
Marie-pier Carle's Avatar
Marie-pier Carle

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ottawa pour un road trip d'un week-end