Faits Vécus

Il m’est difficile de trouver les mots pour te remercier à la hauteur du bien que tu me fais. Tu peux passer des heures assises à mes côtés à attendre que ma peine passe. Tu me regardes pleurer, en silence, tu me rassures par ta simple présence. Sans rien dire, tu me fais savoir que je ne suis pas seul, que tu es là. Tu ne me juges pas dans mes moments d’euphorie, tu me regardes danser, la musique à plein volume dans le salon et parfois même tu y participes.

Tu restes avec moi, même dans mes moments d’excès et dans tes yeux je vois que tu me comprends. Tu es toujours partante pour de nouvelles aventures et tu débordes d’une énergie inépuisable. Tu m’apaises dans mes moments de stress et tu m’écoutes déblatérer lorsque j’ai besoin de dire à voix haute ce qui se passe en dedans. Tu es positive en tout temps et ça me fait du bien!

Source image : unsplash

Te rappelles-tu notre première rencontre?

Tu semblais apeurée, craintive, mais tu t’es tout de même approchée de moi et sans avoir besoin de parler tu m’as témoigné ta confiance! Au début, nous avons dû nous ajuster. Tu étais anxieuse et cette anxiété, j’avais parfois de la difficulté à la gérer. Mais j’avais confiance en tes capacités, je savais que cela finirait par passer.

Te rappelles-tu nos premières vacances ensemble sur la côte est canadienne? Tu n’étais jamais sortie du Québec et tu n’avais jamais fait de camping. Tout était nouveau pour toi. Chaque bruit dans la nature, chaque nouveau visage, chaque nouvelle activité stimulait tes sens. Tu as découvert les plaisirs de la baignade à la mer, le bonheur de respirer l’air frais durant les randonnées en montagne, le réconfort des feux de camp lorsque les étoiles s’allument. C’était la première fois que tu faisais autant de voiture et vers la fin de notre périple, te traînais difficilement ton corps jusque dans la voiture et cela me faisait bien rire. Lorsque nous sommes revenus à la maison, tu as passé près d’une semaine à te reposer, car le voyage que j’avais planifié était quand même long pour une première expérience. Malgré tout, l’année suivante, nous sommes repartis en roadtrip et j’ai vu que tu avais acquis de l’expérience. Tu resplendissais, sur les plages du Maine, tu faisais tourner les têtes lorsque nous avons visité Boston et tu m’as impressionné pour ta première sortie en planche à pagaie sur une rivière au Massachusetts.

Quand je pense à ces merveilleux souvenirs, ça me fait sourire et je réalise à quel point le temps passe vite et à quel point tu es importante à mes yeux depuis tu es dans ma vie. Quand je te regarde, couchée tout près de moi, je cherche à te témoigner tout mon amour et toute ma reconnaissance. Je te prends dans mes bras, je t’embrasse sur la tête, je te murmure mon amour à l’oreille.

Bien sûr, tu te promènes à 4 pattes et tu aboies, mais cela ne m’empêche pas de t’aimer de tout mon cœur, chère Octavia!

 

Source image : Francis Paradis
Source image de couverture : unsplash
-->
Un article de
Francis Paradis's Avatar
Francis Paradis

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mes saveurs préférées de smoothies pour l'été