Arts Faits Vécus

Il est près de minuit, je suis sur Instagram. Je regarde des photos de gens en voyage. J’ai une boule au ventre. J’envie ces paysages sur lesquels je n’ai pas encore eu la chance de poser mes pieds. Je vois des clichés de personnes bizarrement trop heureuses. Je me questionne. Sont-ils réellement contents à ce point de prendre un égoportrait? C’est qui cette fille-là de toute façon ? Je clique sur son compte. C’est une jolie femme. Pourquoi je l’ai suivie? Probablement, car j’aimais bien son style. Maintenant que j’y pense, elle fait quoi dans la vie? Qu’est-ce qu’elle crée? Quelle est la raison de son profil Instagram? Je ne trouve pas de raison suffisante pour continuer de la suivre. Je me désabonne. J’ai besoin de plus d’artistes dans mon fil d’actualité. Moins de modèles, plus de photographes. Moins de memes, plus de bédéistes. Moins de gens que je ne connais pas, plus de personnes que j’aime.

C’est sur cette pensée que je me suis mise à fouiller dans les recoins de cette application pour trouver des comptes qui valaient vraiment mon attention. De toute façon, je déteste ce sentiment d’envie et de jalousie qui m’habite quand je regarde ces photos sans but réel. Voici donc une liste de comptes que j’aime bien regarder sans avoir à comparer ma vie!

Des bédéistes

Du contenu original et des dessins sur la vie de tous les jours? Je dis oui. En plus, la majorité sont plus qu’une simple illustration, ça montre des scènes cocasses du quotidien. Souvent, je suis même capable de complètement connecter avec les images et je réalise que finalement, je ne suis pas toute seule à qui ce genre de situation arrive. D’autres fois, ça me fait tout simplement rire de voir la perception de ces artistes sur des sujets bien connus.

Des photographes

Parce que c’est bien beau de suivre des modèles, mais pour faire une photo, ça prend quelqu’un pour manier la caméra. C’est agréable de voir leur processus de création. En général, les photographes ont leur style précis et c’est ce qu’ils partagent. Ce n’est pas juste une belle photo qui est publiée, c’est le résultat d’une démarche de conception.

View this post on Instagram

This must be a dream🍬 After ➣ Before

A post shared by Brandon Woelfel (@brandonwoelfel) on

View this post on Instagram

@tashimrod ✨

A post shared by j.ko (@jessicakobeissi) on

Des sportifs(ves)

Étant moi-même une larve, je ne souhaite pas me comparer à des gens qui réussissent à avoir une routine de sport impeccable. Je me sens déjà assez mal de passer mes journées de congé à écouter des séries en rafales sur Netflix, je n’ai pas besoin de tomber sur des photos de comptes qui commencent par aesthetic-truc-machin-chouette. Pas pour moi. C’est pour cette raison que je me tourne vers d’autres types de contenu.

Je compte aussi modifier peu à peu mon compte. C’est bien beau de se désabonner de pages qui ne m’inspirent plus, mais il faut aussi que je fasse partie de ce changement-là. Je dois continuer ma réflexion. À quoi sert mon compte Instagram? Pourquoi est-ce que je publie? Qu’est-ce que ça m’apporte? J’aime cette application, mais à quoi me sert-elle? Encore tant de questions qui planent dans ma tête…

Source image : Unsplash
-->
Un article de
Lucie Fortin's Avatar
Lucie Fortin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mon sein te dérange VRAIMENT à ce point?