Faits Vécus Style de vie

Comment savoir?

Comment savoir si c’est le bon?

Comment savoir qu’une personne est ton âme sœur? Ta moitié? Celle que tu as attendue toutes ces années?

On devrait créer une application. Vraiment. Un genre de Face Scan. J’ai tendance à croire que l’on perdrait tellement moins de temps. Imaginez la scène : assise au comptoir du petit pub en face de chez ta cousine Suzie, un jeune homme assez charmant (beaucoup plus que tu n’oses l’admettre dans l’expression de ton visage lorsque tu l’aperçois) s’avance vers toi et t’offre un verre. Tu le regardes, lui fais signe d’attendre et récupères subtilement ton cell vitesse éclair. Tu lui colles juste en-dessous du nez et c’est parti pour un petit 3.5 secondes de malaise (le temps du scan). Si ça bip en rouge, alerte Fuckboy = couuuuuuuuuurs (!!!) ma belle (pis ça presse). En jaune = ça peut le faire pour un temps, mais ce ne sera pas le père de tes enfants. En vert (avec tout plein de lumières, des confettis qui tombent du ciel, pis une musique poche de loterie gagnante) = O.M.G C’EST L-U-I. Tu es tombée sur l’homme de tes rêves. Sur l’homme de ta vie.

photo, dehors, soleil Source image : Unsplash

 

Ce serait tellement moins de niaisage. Tellement plus simple. Mais c’est tellement impossible.

J’arrêterais peut-être, une bonne fois pour toute, arrêter de me poser mille et une questions.

J’arrêterais enfin de chercher. Ou plutôt, j’arrêterais d’attendre. D’attendre après un idéal que je me suis imaginée.

D’attendre après cette image du prince charmant qui n’existe probablement que dans ma tête.

D’attendre tout court.

Ce serait juste tellement agréable que dans ma prochaine commande Thaï, mon biscuit chinois me révèle ton existence. Ton nom. Ta couleur de cheveux. La couleur de tes yeux. Ton odeur, ton parfum. Tes passions. Tes rêves. J’aimerais tout savoir. Mais en même temps je comprends, pis c’est correct. Parce que je doute que le cuisinier soit au courant de toutes ces informations-là, sinon ce serait juste vraiment freak.

Tout ce que je voudrais, c’est le moindre petit détail qui pourrait m’aider à rêver de toi la nuit. À te forger peu à peu une image dans mon esprit.

C’est beau de rêver.

Il devrait (au moins) y avoir une étiquette. Collé dans son front. Inscrit EN GROSSES LETTRES MOULÉES : HEYE SALUT C’EST MOI. Je le saurais comme ça. Que c’est toi le bon. Que c’est toi mon bon. Non mais sérieusement, comment savoir si je n’ai pas déjà passé à côté? À côté de celui qui aurait eu le pouvoir de chambouler ma vie? À côté de celui qui aurait pu, à tout moment, me faire chavirer le cœur? Celui qui me ferait sentir aussi croche que dans le Goliath à La Ronde?

soleil, homme,femme,couple

Source image : Unsplash

Comment savoir? Comment en être V-R-A-I-M-E-N-T sûre?

Être sûre que l’homme de ma vie n’est pas le caissier du petit dépanneur sur la rue Mercier? Ni celui qui occupait la place à côté de la mienne dans l’autobus menant à Saint-clin-clin? J’aimerais tellement que ce soit clair. Clair comme au primaire. Avec nos petits papiers. Petits papiers qu’on se lançait, tout chiffonnés, entre deux exercices de fine mouche. « Veux-tu sortir avec moi? Coche oui ou non. »

Bref, que de questions ces temps-ci. Surtout en pleine pandémie. Si jamais la Covid et le confinement font en sorte que je ne te rencontre pas comme il était prévu, en tombant, par exemple, face à face l’un sur l’autre chez EB Games, parce qu’on voulait à tout prix le nouveau NHL, et bien j’espère du plus profond de mon cœur que le futur nous réunira. Aujourd’hui ou dans une autre vie. Dans 1 an ou 50 ans. Mais j’y crois. Plus que tout. En l’amour. Le vrai.

Je m’acharne à croire qu’il n’y a qu’une seule personne qui me fera un jour ressentir l’amour avec un grand A.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Marie-Soleil Lavoie's Avatar
Marie-Soleil Lavoie

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Les fêtes pour moi, ça représente...