Sport & Santé Style de vie

Comme vous le savez, j’adore marcher en montagne, courir en sentier, me promener en ville, sprinter sur le bitume, bref j’adore pas mal n’importe quoi. Si seulement vous pouviez voir le nombre de chaussures d’entraînement que j’ai dans mon entrée, c’est ridicule, mais honnêtement, c’est si important. Il est primordial d’être bien chaussée et de connaître ce dans quoi on s’embarque afin d’être bien préparée et bien équipée et ainsi apprécier notre expérience. Je vous assure qu’après cinq minutes en talons hauts dans les chemins en pavés unis de la ville ou dix minutes d’alpinisme avec des souliers de course d’athlétisme, vous allez détester votre vie ou vos pieds vont vous détester (un ou l’autre). Ce texte se veut minimaliste, car je pourrais écrire des pages et des pages sur le type de chaussures qui auront une grande incidence sur votre expérience générale de randonnée.

montagnes randonnées arbres fille bras en l'airSource image: Pixabay

Commençons d’abord par se questionner: souliers ou bottes? Tout est une question de hauteur, de soutien et de protection. Les souliers de randonnée arrivent sous la malléole de la cheville, c’est donc le choix idéal pour les aventuriers du dimanche, pour une expérience d’une journée ou pour les plus habitués qui ont déjà développé une bonne musculature autour des chevilles. Pour tous les gens qui souhaitent courir en sentier, on privilégie un soulier, car les bottes risquent de faire trop de friction et des ampoules lors des foulées de la course. Les bottes de randonnées montent beaucoup plus haut et protègent les chevilles des foulures ou des impacts avec les petites ou grosses roches environnantes. Elles offrent beaucoup plus de soutien et de support en étant plus rigide. Pour tous les terrains inégaux et caillouteux, pour les gens avec moins d’expérience en montage qui risquent de se blesser avec la fatigue de la journée accumulée ou pour les gens qui partent en longues randonnées enchatonnées sur plusieurs jours avec de lourdes charges sur les épaules, les bottes de randonnée sauront vous plaire.

Une fois que votre choix de type de soulier est fait, il y a plusieurs autres critères : le matériel de confection, la hauteur des lacets, le type de lacets et les crampons. Il y a des matériaux hydrofuges, donc si vous avez des ruisseaux à traverser, il est préférable d’avoir un matériel imperméable. Il y a une variété de matériaux techniques qui ont un impact sur le poids du soulier, le degré de respiration, la durabilité et l’imperméabilité. Il y a des souliers pour toutes les prix.

Il est important aussi de vérifier la semelle. Une aventure en haute montagne avec des risques de neige et de glace VS une aventure dans la bouette en pleine canicule ne nécessitent pas le même type de semelle et de crampons.

bottes randonnées souliers chaussuresSource image: Unsplash

Il est donc avantageux de discuter avec une personne qualifiée du niveau d’agilité, des années d’expérience acquises, le type de randonnées prévues sur le calendrier, le budget et les préférences. Il n’est jamais bon d’acheter un soulier ou une botte en fonction de sa couleur ou du design: la beauté ne rime pas toujours avec confort. Il faut en essayer plusieurs: courir ou sauter un peu sur place, marcher dans la boutique quelques minutes afin de s’assurer de faire le bon choix.

Prends note que certains souliers et bottes nécessitent quelques sorties avant de se sentir confortable et qu’ils soient bien brisés. Laissez-vous un temps d’adaptation et faites de petite sorties avec vos nouveaux souliers pour débuter!

Sur ce: bon magasinage!

Source image de couverture: Pixabay
-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les filles s'en foutent aussi parfois