Ce livre m’avait été recommandé par mon copain, qui a l’habitude de lire des livres vraiment différents de mon style littéraire. Je ne connaissais aucunement son auteur, Bernard Werber, mais je me suis dit que si l’histoire mettait en scène un chat, comment pourrais-je ne pas l’aimer (lire ici : un livre sur les chats pour une accro aux chats).

Le livre a la particularité d’être raconté du point de vue du chat, ou plutôt de la chatte de la maison, Bastet. L’histoire est mise en scène à Paris, dans un monde contemporain comme aujourd’hui, mais dans une vision où la guerre fait rage et les terroristes détruisent le monde, à un point tel que les chats doivent se rallier avec les humains pour survivre.

Je dois vous avouer qu’après avoir terminé le livre, je suis plutôt départagée et quasi incapable de déterminer si j’ai aimé ou pas. Je pense plutôt vous dire mes points positifs – et également mes points négatifs – afin de vous permettre de vous faire une idée.

Points positifs

-Les deux chats, Bastet et Pythagore, sont les personnages principaux du livre et l’auteur détaille beaucoup leur personnalité. Il nous partage les pensées de Bastet, la narratrice (et on peut facilement s’imaginer que parfois, nos propres chats doivent penser cela de nous).

-Tout au long du livre, Pythagore instruit Bastet sur le rôle du chat à travers l’histoire (et instruit le lecteur, par le fait même). J’ai appris plein de choses durant ces passages, notamment que les chats ont été tant vénérés que détestés à travers les siècles et selon les peuples.

-Certains passages sont très drôles, lorsque le chat se questionne sur l’habitude qu’ont les humains de se planter devant l’écran toute la soirée (la télévision), ou lorsqu’il se prétend le maître et que son humain est sa servante.

Points négatifs

-Ce livre était loin d’être de la lecture légère. Je ne m’attendais pas à un récit terroriste ni à de la science-fiction (et me suit retrouvée avec les deux!!!). * À lire avec la tête reposée et toute votre concentration.

-Les passages où les chats ont de la sexualité entre eux sont beaucoup trop détaillés pour moi.

-Le livre ne fait preuve d’aucune censure, et s’égare vers la fin, mélangeant guerre, technologie, maladie et domination par les rats.

Bref, je comprends pourquoi il faudrait porter un intérêt à ce livre. Il est surprenant et instructif, pour quelqu’un qui aime les chats, mais surtout, qui aime la science-fiction.

 

Source image principale: Cultura

-->
Un article de
Valérie Gauthier's Avatar
Valérie Gauthier

Valérie est une professionnelle des RH, une wannabe blogueuse on the side, et une fière maman d’une petite fillette qui s’appelle Juliette. Après avoir quitté...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La crème de la crème glacée végane