J’ai toujours eu une facilité naturelle avec les gens. Rendre les autres à l’aise est une seconde nature chez moi. J’ai aussi tendance à voir seulement le beau chez les personnes que je rencontre pour la première fois. Tendance à faire confiance les yeux fermés et à sauter la tête la première sans trop me poser de questions. J’imagine que je le fais de façon inconsciente ou seulement parce que c’est plus simple d’agir ainsi.

Jusqu’au jour où j’ai touché le fond

Ce jour où j’ai réalisé que mes sens m’avaient trompée. Ce que j’ai cru voir n’était pas réel, c’était de la fiction pure et simple, rien de plus. Un film que je m’étais inventé dans ma tête carrément. Ce jour-là j’ai perdu une partie de moi-même. Faire confiance est devenu un sport extrême, à un point tel où me faire confiance à moi-même est devenu difficile.

Le problème dans tout ça, c’est que lorsque tes sens te trompent une fois, tu n’oses plus te fier à eux sous aucun prétexte. Tu remets en question la moindre pensée, le moindre sentiment, et ça c’est quand tu t’autorises à les écouter tes émotions. La tête prend le dessus sur le cœur, mais aimer de façon rationnelle c’est impossible. L’amour, ça ne s’explique pas, ça se vit.

Je veux pouvoir refaire confiance sans crainte d’être brisée ; aimer sans peur d’être blessée. Je veux continuer de croire que c’est possible d’aimer pour toujours. Que c’est possible de trouver SA personne, son âme sœur. Celui ou celle avec qui on ne craint pas d’être soi-même, avec qui on peut être vulnérable, sans aucune carapace. Une personne à qui on peut se confier et qui finit par nous connaitre mieux qu’on se connait nous-mêmes. Cette personne qui sera toujours là et qui serait prête à nous suivre jusqu’au bout du monde.

On dirait qu’aimer est un rêve de petite fille qui s’est envolé avec le temps et les déceptions passés, mais non. Je refuse de me laisser prendre une chose aussi belle simplement par peur de souffrir à nouveau. Je veux aimer de tout mon être, avoir des papillons dans le ventre comme lorsque l’on découvre ce qu’est l’amour. Je veux vibrer à nouveau, réapprendre à apprivoiser ce sentiment puissant un jour à la fois.

Je refuse de me couper de mes émotions plus longtemps

Je veux vivre, je veux ressentir, même si ça implique de s’exposer à la possibilité d’être blessée à nouveau. Je suis prête à prendre le risque. J’essaie de me convaincre à mesure que j’écris ces lignes et je me dis que l’avenir me réserve de belles surprises, dont tu feras sans doute partie.

Je veux continuer de croire que tu existes quelque part et que la vie attend le bon moment pour nous. D’ici là j’en profite pour me reconstruire petit à petit. Je me prépare pour cette rencontre qui fera prendre tout son sens même à ce qu’il y a de plus incohérent. Crois-moi, j’attends ce jour avec impatience.

Image de couverture par Benjamin Child

Les plus populaires

Accueil