Bébé & Cie Style de vie

Mon monsieur,

J’ai notre petite chose dans mon ventre. Notre bol de riz. Ce qui deviendra possiblement, on l’espère, un mini-humain. C’est vraiment weird et stressant, mais émouvant en même temps.

Je ne comprends rien de se qui se passe et je sais que toi non plus, même si tu essaies de ne pas le laisser paraître.

Je te trouve incroyable et je trouve déjà notre petite chose bien chanceuse de t’avoir comme papa. Et je sais aussi que cette phrase a été dite 100 fois par d’autres personnes que moi, mais je le pense.

Mais, j’ai un service à te demander, futur papa de ma petite chose.

Tu vas voir, c’est presque rien et ça va surement te sembler évident. Mais on vit dans un drôle de monde et, des fois, je m’inquiète.

Si on a un garçon, s’il te plait, éduque-le sur le traitement de la femme.

Je le ferai aussi, mais ça résonne toujours plus quand ça vient de la bouche d’une personne du même sexe. Malheureusement.

Apprends-lui le respect. Que ce n’est pas en sifflant ou en criant des noms qu’il aura l’attention d’une fille et qu’elle aura probablement peur de lui. Et que ce n’est pas ”pas être dans la gang” de dire à ses amis d’arrêter de faire quelque chose.

Apprends-lui que tous les corps existent et qu’il n’y en a pas un plus beau que l’autre. Que tout le monde est fait différemment.

Apprends-lui que l’égalité n’est pas totalement atteinte. Que s’il voit des injustices, il peut les crier, haut et fort. Que s’il a l’occasion de prendre action, il a les outils pour le faire.

Apprends-lui qu’il est privilégié. Et qu’il peut utiliser ce privilège pour ceux qui le sont moins. Qu’il n’est pas obligé d’attendre quelque chose en retour.

Apprends-lui que non, c’est non. Que le consentement, c’est sexy, mais surtout important.

Apprends-lui qu’il a le droit d’avoir des émotions. Qu’il a le droit de pleurer. Que ce n’est pas un signe de faiblesse.

Apprends-lui à parler, à mieux communiquer. Qu’il puisse mettre le doigt sur ce qui le dérange. Qu’il puisse bien faire valoir son point de vue. Mais aussi, qu’il puisse écouter et laisser la place à ceux qui connaissent plus de choses que lui.

Apprends-lui tout ça et plus encore.

Si on a une fille, je t’en prie, ne base pas sa valeur seulement sur le fait qu’elle est jolie.

Dis-lui qu’elle est forte, intelligente, ingénieuse, rayonnante. Apprends-lui à prendre la place qui lui revient et à ne pas se faire marcher sur les pieds. Qu’elle ne se taise pas alors qu’elle devrait parler haut et fort.

Apprends-lui qu’elle n’a pas à se faire petite pour personne. Même si des fois, c’est ce que le monde lui dit de faire.

Apprends-lui le consentement, à elle aussi. Qu’elle sache reconnaître le non, certes, mais qu’elle a aussi le droit de le dire.

Apprends-lui que son corps lui appartient, à elle. Que c’est elle qui décide si elle veut le partager ou non.

Apprends-lui qu’elle ne part pas avec un peu de retard à cause de son sexe, mais qu’elle laisse seulement les autres partir en premier, pour mieux les rattraper.

Apprends-lui qu’une princesse n’est pas qu’une demoiselle en détresse, que c’est aussi une guerrière. Qu’elle peut jouer avec des légos, des poupées ou des petites voitures. Qu’elle peut aimer le sport, la danse, la peinture ou le tire à l’arc. Que c’est elle qui décide.

Apprends-lui à s’aimer, pour qui elle est. Qu’elle trouve qu’elle entre dans le moule ou non. Que la différence, c’est bien. Mais que le quotidien et le commun, c’est bien aussi. Que la seule chose à laquelle elle doit se conformer, c’est ce en quoi elle croit.

Apprends-lui à s’ouvrir sur le monde. Qu’elle sache que ça continue plus loin que le bout de la rue, de la ville, de la province. Qu’elle peut choisir l’aventure, si elle le souhaite.

Apprends-lui tout ça et plus encore.

Et si notre enfant ne se reconnaît pas dans son sexe, on va leur apprendre ensemble que tout va bien aller et qu’on est là pour eux.

Je sais que tu feras de ton mieux. Et que moi aussi. Et qu’on va l’aimer pas mal beaucoup, cette petite chose.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Le jour où j'ai appris à vivre