Faits Vécus

Je ne suis pas italien. Du moins, je ne suis pas né en Italie. Mes ancêtres non plus. Et pourtant, s’il y a un pays pour lequel je m’identifie, c’est bien celui-ci. Si je suis devenu la personne que je suis aujourd’hui, je le dois en partie à ce magnifique pays.

Je ne suis pas italien, mais lorsque je vois les images de ce qui se passe là-bas depuis plusieurs semaines, elles me touchent pleinement.

Pourquoi j’aime tant l’Italie? Mais pas seulement moi, vous aussi, j’en suis sûr!

J’adore manger. Autant de la nourriture réconfortante que de la bouffe plus santé. Je suis un grand fan de pizzas et de pâtes (aucune gêne par rapport aux carbs!); de salades fraîches et goûteuses (la tomate en Italie n’a rien à voir avec nos tomates d’ici); de crème glacée et de gelatos, de desserts aussi bons que « cochons » (un tiramisu, ça vous dit?)… Et lorsque tout ceci peut se faire à l’extérieur, à partir d’une belle terrasse, quoi demander de plus?

terrasse d'un café venise avec gondoleSource image: Unsplash

Ces terrasses, à partir desquelles nous pouvons admirer la beauté de ces villes. J’adore l’histoire et l’architecture. La plupart des centres-villes du pays sont des livres d’histoire à ciel ouvert. À Rome, c’est l’Antique et le baroque qui se côtoient partout; à Florence, les bâtiments médiévaux qui s’offrent à nos yeux lorsqu’on flâne dans ses rues cachent en leur sein des trésors inestimables de la Renaissance; à Venise, c’est de la magnificence partout où ce que l’on se pose. Et cette richesse se retrouve dans de nombreuses villes et paysages à travers les pays.

Cette Italie, vue de l’extérieur, ne doit pas faire oublier ce qui se cache à l’intérieur. Pour les amateurs d’art comme je le suis, vous y trouverez des musées uniques au monde, ceux du Vatican et la galerie des Offices étant probablement le summum dans le domaine; des églises et des palais aussi beaux les uns que les autres, la basilique Saint-Pierre représentant parfaitement la fusion des deux; des sites archéologiques qui nous ont fascinés depuis notre plus jeune âge, notamment Pompéi, avec l’imposant et sinistre Vésuve au loin.

Mais tout ce charme, toute cette magie, n’est possible qu’avec les Italiens. Ce peuple, des plus chaleureux, constitue le vrai cœur du pays. Oubliez tout le reste. Vous avez beau faire toutes les attractions touristiques possibles, essayer tous les restaurants suggérés par votre guide, prendre toutes les photos possibles (souvent en dérangeant les autres), si vous ne cherchez pas à vivre comme les Italiens, à vivre un tant soit peu en leur compagnie, à communiquer et à interagir avec eux, alors vous passerez certainement à côté de votre voyage. Et d’une expérience humaine unique.

marches et gens à rome en italieSource image: Unsplash

Aujourd’hui, à cause du coronavirus, le peuple italien vit des moments très difficiles. Alors qu’ici notre comportement frise la honte lorsqu’on voit ce qui se passe dans les grandes surfaces, en Italie la lutte est dure. Le nombre de cas augmente en flèche, le pays est en quarantaine, les infirmiers et infirmières ne dorment plus, les médecins font, à toutes les heures, des choix déchirants en choisissant ceux qui devraient survivre et ceux qui ne devraient pas.

À tout le peuple italien, une grosse pensée de solidarité. À celles et ceux qui, année après année, nous ouvrent chaleureusement les portes de leurs maisons: andrà tutto bene! (tout ira bien!)

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Nabil Belhassen's Avatar
Nabil Belhassen

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Moi je te dis que ton coeur et le mien disent vrais