Nous y sommes, nous y sommes presque, plus que quelques mètres à franchir. Les plus difficiles, mais ce sont ces derniers milles qui nous obligent à faire cette prise de conscience inévitable.

Soyons reconnaissants pour tout ce que l’année 2020 nous a donné en cadeau. Elle ne nous a pas seulement offert des cadeaux empoisonnés, mais non! Soyons reconnaissants pour toutes les nouvelles opportunités qui se sont présentées à nous. Pour toutes les personnes qui ont croisé notre chemin et pour toutes celles qui y sont restées. Soyons aussi reconnaissants pour toutes les embûches que nous avons dû rencontrer et les durs obstacles surmontés. Nous n’avons jamais été aussi forts qu’auparavant en tant qu’individu, en tant que nous, en tant que collectif.

Voyons positivement cette année ainsi que le bien que nous pouvons en tirer. Ayons le souci du bien-être collectif, du respect commun et du mieux vivre ensemble. Nous avons été témoins de plusieurs gestes et actions qui poussaient l’individualisme pour laisser une plus grande place au collectivisme. On peut probablement dire que nous sommes devenus une société nouvelle. Que nous faisons, maintenant, partie d’un Nouveau Monde! Un Nouveau Monde rempli de valeurs authentiques, différentes et plus durables.

Nous croyons plus fort que tout en l’amour, en l’amitié et en l’empathie. Nous croyons plus fort que jamais au bonheur simple et concret. Nous savons, maintenant, que le bonheur se trouve dans les toutes… petites… choses…, aussi simples… soient-elles, comme cuisiner, lire, écrire, marcher, courir, respirer, rire et même pleurer. Nous nous sommes découverts de nouveaux talents, de nouvelles passions et nous avons, enfin, pris le temps de prendre soin de nous.  Et ça, ça nous a fait un immense bien, n’est-ce pas? On a changé, on le sait. On a évolué et on en est fiers. Il était grand temps pour nous de faire ce périple ensemble afin de mieux se construire. C’est un peu comme si chacun s’était dépouillé de tous ses biens et que nous avions été forcés de faire un long pèlerinage. C’est comme si l’on avait tous emprunté le même trajet. On s’est tous retrouvés au chemin de la Compostelle.

On a fait un long et grand voyage interne. Ce fut une dure épreuve pour notre conscience. Un 180 degrés sur notre propre identité. On s’est perdus, on ne savait plus quels étaient nos buts. On s’est demandés, mais pourquoi se réveiller chaque matin pour penser à demain, quand demain semble plus sombre et plus glacial qu’aujourd’hui? On a été gelés, on n’a même pas pu hiberner tranquilles, au chaud, les yeux fermés. Il a fallu, tous dévêtus, garder les yeux ouverts sur le paysage froid qui défilait devant nous, sans pouvoir faire pause, sans pouvoir changer la donne, sans aucun contrôle sur l’avenir.  Tous, nous étions coincés et figés dans un énorme bloc de glace.

paysage neige arbres 2020Source image: Unsplash

On s’est dits : aussi bien voir les défis de l’année 2020 comme des expériences qui nous alimentent et qui nous font grandir ; oui en tant qu’individu, mais d’autant plus, en tant que communauté. L’année 2020 nous a éduqués, nous a cultivés et nous a obligés à croire en ce monde meilleur. Cette année, on a beaucoup espéré, on a beaucoup rêvé. Continuons de la faire, nous avons tous quelqu’un de proche qui nous a dit un jour : ne désespère pas, la lumière au bout du tunnel, elle est là.  Alors, continuons de rêver et de garder espoir. L’univers nous entend et il nous apportera nos cadeaux si l’on continuer de travailler, ensemble, main dans la main. Nous y sommes presque! Moi, j’arrive à percevoir la ligne d’arrivée, je ne lâche pas! J’ai aussi confiance que tu y arriveras, toi, également!

Source image de couverture: Pexels

Les plus populaires

Accueil