Style de vie Vie de bureau

J'ai la chance de travailler avec des personnes que je respecte et j'apprécie grandement. Toutefois, je vous jure que ça n'a pas toujours été le cas. Des gestionnaires ou collègues qui nous tapent sur les nerfs, je crois que tout le monde a déjà eu sa part. Et sinon, comptez-vous bien chanceux! On ne choisit certainement pas tous nos collègues et je crois qu'il est bien normal que certaines personnalités ne s'accordent pas très bien. Ce n'est pas une raison pour qu'il y ait une mauvaise ambiance au bureau. Puisque notre travail occupe souvent une bonne partie de chacune de nos semaines, ce serait bien dommage de ne pas avoir hâte d'y être à cause d'une ou de quelques personnes.  Je ne réglerai certainement pas tous vos problèmes de bureau avec cet article, mais je crois qu'on peut bien prévenir quelques disputes avec des astuces bien simples. Rappelez-vous aussi que vous êtes toujours mieux d'avoir le bon rôle dans l'histoire et d'être la personne qui fait des efforts, plutôt que la personne désagréable. Ça paie à long terme, la gentillesse! Je vous laisse donc quelques trucs à adopter au travail (ou même entre amis) pour améliorer l'ambiance autour de vous.

oie_24659195DS210SE

Source: fergie21

Dire bonjour à tout le monde en rentrant le matin

Il y a certaines bonnes habitudes à prendre, dans la vie. Saluer les gens en est une, selon moi. C'est un de mes enseignants à l'université qui m'avait fait observer que tout le monde mérite de faire remarquer sa présence en entrant dans une pièce. C'est simple et ça fait du bien de se rappeler que chaque personne est importante. Aussi, si on parle à une personne dès son arrivée, on peut parfois remarquer son humeur et comprendre que ce n'est pas par rapport à nous qu'elle est de mauvaise humeur, mais par tout ce qui à l'extérieur du bureau. Être empathique et compréhensif, même avec une personne qu'on n'aime pas particulièrement, c'est parfois une bonne action à prendre.

Lors d'une controverse, respirer deux bons coups avant de répondre

On finit toujours par le regretter, lorsqu'on parle trop vite. Nos émotions nous poussent souvent à en dire trop. Je ne vous dirai pas de «tourner votre langue 7 fois avant de parler» parce que personne ne fait ça, soyons honnête. Prendre l'habitude de remarquer qu'on devient en colère/submergé par nos émotions et de s'arrêter quelques instants, ça peut nous sauver bien des malaises par après. Et même si je crois que tout peut se dire, il y a effectivement une manière pour tout dire. Et ce n'est certainement pas sur le vif de l'émotion qu'on peut bien s'exprimer. (Ce conseil va aussi bien pour le travail que la vie de tous les jours).

oie_2465620VubGdi5P

Source: Ilaydakaragoll

Faire des compliments sincères

J'ai précisé sincères parce que c'est aussi important pour soi que pour les autres, que ça vient du coeur. Un commentaire qu'on pense flatteur, mais qu'on ne pense pas vraiment, ça se sent même si on croit être une bonne menteuse. Si on se force à remarquer ce qui est agréable chez l'autre, non seulement ça fera plaisir à notre collègue, mais ça changera petit à petit la vision qu'on peut avoir de lui ou d'elle. Chaque petit geste compte, après tout. Et je ne crois pas qu'une personne n'a que des défauts. S'efforcer de voir un peu de positif dans tout, ça ne fait de mal à personne.

Respecter ses collègues comme on respecte nos parents

Je me dis souvent que si je travaillais avec ma mère, je n'oserais pas agir de la même façon. Pas parce que je suis distante avec ma mère, simplement parce que je ne l'insulterais pas et j'essaierais de demeurer respectueuse à son égard.

Parler à la première personne

J'ai appris que lorsqu'on parle en tu, la personne concernée se sent très souvent attaquée et elle a plus souvent tendance à prendre nos paroles sur la défensive, comme une attaque. Prendre le temps de formuler ce qui nous tracasse à la première personne, en informant la personne comment on se sent et qu'est-ce qu'on perçoit de la situation, sans tout mettre sur la faute de l'autre, ça peut déjà améliorer la situation. Ça peut aussi nous aider à comprendre nous-mêmes ce qui nous dérange de la situation. «Parle-moi donc autrement» et «Je me sens mal à l'aise lorsqu'on me parle en me disant seulement mes torts/faiblesses. J'aimerais vraiment ça si on pouvait faire en sorte que ça n'arrive plus.» c'est bien différent, mais ça veut dire la même chose, t'sais. (Ce n'est qu'un exemple, vous comprenez le principe).

oie_2464931TDsqb4mR

Source: Myriam Bough

Quitter le bureau les vendredis sur des ondes positives

Lorsque je disais que chaque petit geste compte, c'est ce genre chose dont je parle. Que ce soit des derniers courriels envoyés avec une simple petite note agréable pour bien finir ou simplement de l'attitude à avoir le vendredi après-midi avec ceux qui nous entourent. S'entourer d'ondes positives avant de quitter pour la fin de semaine, ça change un peu la façon qu'on repense à la semaine qui vient de passer. Autant pour soi que pour les autres. Donc, envoyez des messages de bonne fin de semaine, laissez des notes sur les bureaux des gens, apportez une boîte de beignes/du café pour tout le monde. De petits gestes qui comptent et qui sont agréables et qui donneront le goût aux autres de faire de même, avec un peu de chance.

Source de la photo de couverture: Lea

-->
Un article de
Marylou Girard-Bouchard's Avatar
Marylou Girard-Bouchard

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Nouveauté : Lumicia de René Furterer