Faits Vécus

Ce qui est bien avec les sites de rencontres, c’est qu’avant même de se voir, on peut mettre certaines choses au clair, se poser plein de questions et dire dès le départ ce qui est important pour nous. Pour certains, ça brise la magie et ça manque de surprise, mais pour moi, c’est logique.

Après quelques mauvaises expériences, je savais exactement ce que je ne voulais plus dans une relation. Je me suis dit que je n’avais rien à perdre à l’exprimer clairement avant notre première rencontre et lors de nos premières dates. Voici donc quatre choses que j’ai dites à mon chum avant qu’on sorte ensemble!

dateSource image couverture : Unsplash

Je ne veux pas d’enfant

Comme c’est une décision commune extrêmement importante, c’est l’une des premières choses qu’il a su de moi. Je n’en ai jamais voulu et ce n’était pas à 33 ans que j’allais en vouloir. Je voulais donc être certaine que c’était aussi clair de son côté.

Je voyage

Que je sois célibataire ou en couple, je voyage. Que mon chum puisse m’accompagner ou non, je pars. Le voyage est ma plus grande passion et ce n’est pas vrai que je vais l’abandonner parce que mon nouveau chum préfère rester devant la télé chez lui. S’il veut venir avec moi, ça va me faire plaisir ! Mais sinon, j’achète mon billet et on se reverra à mon retour ! Non négociable !

Je n’accepte pas les crises de jalousie

Bien sûr, ça peut être déstabilisant pour une personne qui vit de l’insécurité ou qui s’est fait tromper de rencontrer, une fille qui part comme ça. Mais je suis toujours claire à ce sujet : quand je suis en couple, je suis fidèle partout sur la planète ! Que je sois dans la ville d’à côté ou sur l’autre continent, je ne fais pas de connerie ni de cachoterie.

Mon copain n’a donc pas à être méfiant ou jaloux. Pas plus qu’il n’a à être jaloux si je sors avec des amies ou si on croise un de mes ex chez des amis qu’on a en commun. Et si je me fais cruiser en son absence, il le sait toujours. Je suis très transparente. Il pourrait même lire mes textos ou mes courriels et je n’y verrais aucun inconvénient.

Je suis indépendante

Non, je ne lui demanderai pas qu’on vive ensemble après 3 mois. Ni 6. Ni même 12, peut-être. J’aime avoir mon chez-moi. Ça n’empêche pas qu’on se voit régulièrement étant donné qu’on habite à une vingtaine de minutes l’un de l’autre. Et je n’ai pas besoin non plus qu’on se texte tous les matins, midis et soirs. C’est aussi possible qu’on passe une semaine complète sans se voir et la Terre va continuer de tourner.

Bref, près de trois ans plus tard, il est toujours là et ça va super bien !

Toi, quels sont tes critères « non négociables » dans une relation?

Source image couverture : Unsplash
-->
Un article de
Veronique Laforest's Avatar
Veronique Laforest

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

« Anima », un petit bijou signé Thom Yorke disponible sur Netflix!