Faits Vécus Style de vie

Personnellement, avec la routine qui reprend tranquillement et la rentrée scolaire pour plusieurs, j’ai trouvé que mon anxiété reprenait tranquillement le dessus. C’est un sujet de moins en moins tabou, mais qui est encore souvent mal compris. Si tu mélanges encore anxiété et stress, c’est tout à fait normal, alors je vais tenter de rapidement te dresser un portrait des deux.

Le stress, c’est une relation de cause à effet. Lorsque l’on reçoit une contravention, que l’on déménage, avant un mariage, lors d’un conflit avec un ami, avant un examen ou lorsque l’on voit notre horaire trop chargé : On stresse.

L’anxiété, quant à elle, est plus complexe et irrationnelle. En définition, c’est le fait d’imaginer l’évènement pire qu’il est et de l’anticiper. Par exemple, de croire que l’on va échouer un examen, avant même de le réaliser et de de mesurer l’impact que cela va avoir sur notre avenir. C’est d’avoir des peurs irréalistes ou disproportionnées, c’est se créer soi-même un stress et l’exagérer.

Je ne sais pas si les deux sont plus clairs, mais j’aurai essayé. Cependant, dans ce texte, mon but est de vous donner mes petits trucs, dans le but de vous aider. Il ne faut pas oublier que je ne suis pas psychologue et que je ne prétends pas l’être non plus.

fille, méditation, calme, plage, océan, cielSource image : Unsplash

1) La respiration abdominale

Bon, celle-là tu l’as peut-être entendue plusieurs fois. Ça reste banal et simple, mais je te promets que c’est efficace. Pour les premières fois, je suggère de le faire en position couchée pour mieux comprendre et être plus à l’écoute de ton corps, mais ça devient quelque chose qu’on apprend à pratiquer un peu n’importe comment.

  • Être couché ou assis, afin d’être confortable
  • Mettre une main sur son abdomen, et l’autre plus haut, sur le thorax
  • Expirer par la bouche, en 4 secondes
  • Inspirer doucement par le nez, tout en gonflant l’abdomen au lieu de soulever le thorax, en 4 secondes aussi
  • Attendre 2 petites secondes supplémentaires avant de reprendre l’expiration de la même manière et ainsi de suite

Pour ma part, je le fais une dizaine de fois et avec le temps j’ai vraiment appris à apprécier ce petit truc.

2) La méditation guidée

Je ne sais pas pour toi, mais j’ai l’impression de voir de plus en plus de gens parler de méditation. Je fais partie de celles qui jugeaient beaucoup au début, mais ma perception a complètement changé avec le temps. Ç’a été une révélation pour moi, et malgré le fait que j’étais sceptique au début, la science le confirme : ça fonctionne! On ne parle pas assez des bienfaits de cette pratique toute simple qui aide beaucoup à gérer l’anxiété. Je te conseille vivement d’écouter cette petite vidéo :

De plus,  j’aime beaucoup utiliser l’application Headspace, qui suggère différents types de méditation selon ce que tu recherches (aider à dormir, anxiété, gestion d’émotions, etc.). Ce qui est super de cette application, c’est que tu peux choisir la durée de chaque méditation que tu souhaites faire!

3) La liste

Bon, celui-ci est peut-être un peu plus demandant, mais fait tellement de bien. Souvent, quand on vit de l’anxiété, on a de la difficulté à rester rationnel dans nos pensées et le tout s’amplifie rapidement. Donc voici une astuce que j’ai apprise à faire avec ma psychologue, dans des moments de crise ou plus difficiles : m’asseoir avec un papier et un crayon. Je divise ma feuille en deux colonnes et je commence par noter dans celle de gauche : les choses sur lesquelles j’ai du contrôle et dans la colonne de droite : ceux sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir. Ça m’aide à voir que parfois, je mets beaucoup d’énergie pour des choses que je ne peux contrôler. Par exemple, prochainement je vais sûrement faire beaucoup d’anxiété par rapport à mes dates d’examen ou de remise. Mais ça, je ne peux pas les changer. Par contre, je peux contrôler ma routine et mon horaire, afin de me permettre de bien performer et ainsi de mettre mon énergie aux bonnes places.

Et plus encore…

Finalement, il y a différents comptes Instagram que tu peux suivre. Ils donnent des petits trucs vraiment utiles à faire au quotidien. J’aime beaucoup @Dosedepsy, par Dre Janick Coutu, psychologue. Dans la section IGTV de sa page, tu trouveras différents astuces pour gérer ton anxiété. Elle donne aussi beaucoup d’explications pour comprendre les différents mécanismes sur le plan scientifique.

De plus, je crois que de consulter un psychologue au quotidien peut être de la plus grande aide. Si tu en cherches un ou que tu ne sais pas où regarder, recommande-toi au site de l’ordre professionnel des psychologues du Québec! Ce sont les professionnels les mieux outillés pour t’aider dans tes démarches si jamais ton anxiété t’envahit trop et que tu ne sais pas par où commencer.

Petit conseil personnel de ce que j’ai appris à faire en psychothérapie : c’est important de prendre un moment pour s’arrêter, accepter nos émotions et reconnaître qu’elles sont valides. Se donner un temps pour les accueillir, reconnaître les symptômes physiques de ceux-ci, respirer et voir comment on se sent.

Fille, embrouillé, mur blanc, émotionsSource image : Unsplash

C’est important de se rappeler que oui, se changer les idées sur Netflix peut aider, mais à la fin de la journée, c’est important de composer avec ses sentiments anxiogènes pour ne pas qu’ils s’accumulent. Netflix est un remède facile, temporaire, un genre de ménage en surface. Mais c’est important aussi, de passer l’aspirateur !

Il y a toujours de l’aide

Tels jeunes, pour tous les jeunes de moins de 20 ans au Québec :

  • Téléphone : 1800 263 2266
  • Texto : 514 600 1002

Tel-aide : 514-935-1101

Suicide Action Montréal : 1866 277 3553

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Eva Travaillaud's Avatar
Eva Travaillaud

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Relents de solitude post-isolement