Rien n’arrive pour rien… Ou pas.

On entend souvent le vieux proverbe ancestral "rien n'arrive pour rien". Dans la vie, il nous arrive tous des pépins. Variant de p'tites mésaventures à de pas pire catastrophes. Un pneu crevé, un cours échoué, un cœur brisé, une maladie décelée.

Pour nous consoler, chaque malchance devient une opportunité de nous dire (ou nous faire dire) que bin, c'est la vie. Et que surtout, rien n'arrive pour rien. Que ce tournant qui semble être négatif au premier regard est seulement une nouvelle opportunité déguisée en mauvaise fortune. La fin d'un chapitre = le début d'un autre. Il y a une raison à tout. Le temps arrange les choses. Ça rend plus fort. Un de perdu, dix de retrouvé. Etcetera.

ballons, let go, happiness
Source : block.tumblr.com

Comme si chaque expérience qui peut être vécue sur cette terre est automatiquement bonne à vivre parce qu'après la pluie, le soleil va briller de nouveau. Comme si pour cette raison, c'était logique d'avoir à affronter certains drames que la vie met sur nos chemins.

Le deuil, c'est quand même poche. Une crevaisonc'est pas pire ordinaire. Le cancer, c'est pas si nécessaire. Tant qu'à faire, la famine, la pauvreté, la racisme pis l'iniquité ne le sont pas non plus.

Ce n'est pas parce que ça arrive que c'est correct.

Mais l'humain est fait pour grandir et évoluer au gré des imprévus, des difficultés et de la souffrance. Quand on a finalement terminé de nous lamenter sur notre sort et qu'on arrête de pleurer, on continue d'avancer la tête baissée vers l'inconnu. On fonce parce qu'on est fait pour survivre aux épreuves et devenir plus grands, transformés même. C'est ça aussi, la beauté de la vie : mourir un peu en dedans pour mieux reconnaître la beauté du monde qui nous entoure et faire place à de plus belles choses encore.

Le beau temps après la tempête, qu'ils disent.

waves, life, down

Source : instagram.com/thinkingmindspage