L’autre femme

J'ai toujours vu l'adultère comme quelque chose d'horrible. Encore aujourd'hui c'est mon opinion, rien n'a changé, par contre j'ai compris que celui-ci peut avoir une multitude de nuances…et qu'on peut se retrouver dans cette situation malgré nous…

Voici mon histoire:

Nous l'appellerons pour le besoin de la cause simplement «X».

Il y a un an de ça, nos regards se sont croisés… Nous nous entrainions au même centre sportif. Je venais tout juste d'arriver au Centre-Ville et j'ai décidé de me mettre en forme lors de mes heures de lunch soit 5 jours semaine pendant 1h. X avait la même routine que moi. À ce moment, j'étais déjà dans une autre relation qui battait plutôt de l'aile. Je n'étais pas vraiment heureuse.

Malgré moi, ce garçon dont j'ignorais même le nom était sans arrêt dans mes pensées et m'a amenée à me questionner plus profondément sur ma relation. Après une longue réflexion, plusieurs engueulades déchirant mon cœur et beaucoup de larmes j'ai finalement quitté mon conjoint de l'époque. Je savais au fond de moi que c’était la bonne chose à faire. X n'était pas la cause de ma séparation, loin de là, nous avions déjà beaucoup de problèmes et cet intérêt commun m'a simplement fait mettre le doigt sur le bobo…

Petit à petit, X et moi, on s’est rapprochés. X était dans la même situation que moi, malheureux dans une relation et en pleine réflexion pour y mettre fin. Le tout a commencé avec un grand intérêt commun et quelques petits flirts… Je dois être honnête, j’ai eu totalement un coup de foudre. Une chose était pourtant bien claire entre nous : nous voulions jouer franc jeu et il n'était pas question qu'aucun rapprochement aussi petit soit-il ait lieu tant qu'il n'aurait pas officiellement quitté sa femme. J'ai des principes quand même.

En novembre, ce fût finalement le moment attendu, il mit fin à sa relation et nous avons finalement tombé dans cette petite bulle de passion. Le hic dans cette belle histoire, c'est qu'elle n'avait pas encore quitté le domicile familial. Leur relation étant si belle, ils s'accordaient de vivre sous le même toit jusqu'à ce qu'elle trouve un nouveau logement. J'aurais dû à ce moment entendre la sirène d'alarme pour me prévenir de me sauver en courant…mais bref, l'amour étant ce qu'il est, bon pour nous rendre aveugle, je suis restée en me disant que ce n'était qu'une simple étape de passage.

J'avoue que ça me chicotait de les savoir dans le même nid, mais j'essayais de me convaincre que tout irait bien. Après quelques mois, je commençais à trouver cette période de ''transition'' plutôt longue et du coup je remarquais que «X» semblait plus distant et froid. Une bombe tomba sur moi lorsqu'il m'annonça qu'il retournait avec elle. Des raisons qui selon moi était bien nobles, mais non les bonnes. Ce retour, ce 2e essai n'était pas fait par amour, mais simplement pour ne pas qu'il se sente coupable et pour faire plaisir aux autres en prouvant qu'ils auront tout essayé si ça venait à échouer de nouveau.

À ce moment, j’ai pris la nouvelle comme j'ai pu. Après quelques verres (bouteilles) de vodka, deux pots de crème glacé et plusieurs crises d’angoisse… j'allais un peu mieux. Le problème dans tout ça, c'est qu'on devait continuer de se côtoyer chaque jour… et ça c'était pénible. Nous avions de la difficulté à jongler avec cette ''cohabitation quotidienne'' étant encore très attirés l'un par l'autre. Je me disais naïvement qu'il finirait par la quitter de nouveau et  qu'il reviendrait vers moi parce que j'étais convaincue qu'on était fait l'un pour l'autre. Quelques petites accolades ont recommencé avec le temps, puis un peu plus, puis un peu plus. Vous comprendrez la suite. Malgré moi, je me suis retrouvée dans ce terrible triangle amoureux et c'était moi ''l'autre femme'', bien que je me sentais mal. Ces moments n'étaient pas uniquement sexuels, bien au contraire, et c’était là toute la nuance dans ma tête. Notre histoire était beaucoup plus sentimentale et pour moi à ce moment-là, ça faisait toute une différence. On a essayé d'y mettre fin à plusieurs reprises, se disant que tant qu'il tenterait de renouer avec elle, nous deux, on se tiendrait loin…

relation, homme, femme

Source: https://giphy.com

Ne sous-estimez pas la passion entre deux êtres, celle-ci peut nous amener à aller à l'encontre de plusieurs de nos principes. L'amour rend aveugle et il est si difficile de juger objectivement d'une situation quand on a pleinement le nez dedans!

En mai, je suis allée voir une voyante (bin oui j'aime ça ces trucs-là, moi). Cette rencontre m'a ébranlée, non seulement elle était douée, car c'est le cas, mais lorsqu'on en est venu au sujet de l'amour, ce qu'elle m'a dit a comme été un coup de fouet en plein visage. Je ne lui avais absolument rien dit sur lui ni sur notre histoire… compliquée et elle me dit: «Veux-tu vraiment être une maitresse?» BANG. Moi… une… maitresse? Bin non je n'en suis pas une. En y réfléchissant, ça y ressemble un peu, mais je ne suis pas une mauvaise personne, je ne suis pas stupide, j'ai des valeurs. Ses mots, je refusais catégoriquement d'y faire face jusqu'à ce jour-là…

J'ai finalement quitté mon emploi au début de l'été suivant, ce qui m'a fait, du même coup, quitter le centre-ville et nos rencontres quotidiennes en même temps. J’ai eu le cœur brisé une seconde fois à ce moment, car nous avons pris la décision de mettre fin pour de bon à nos rencontres. Quelques courriels ont suivi puis de moins en moins…

partir, fuir, arbres

Source: http://favim.com

Un mois plus tard, je recevais un courriel inattendu. C'était elle… mon cœur battait à tout allure en lisant ses quelques lignes de haine. Il avait décidé de tout lui avouer. Je la comprenais de me détester et je pouvais ressentir sa tristesse et sa colère. Être à sa place, j'aurais réagi exactement de la même façon. En même temps, ce courriel était un tel soulagement, enfin il n'y avait plus de mensonge, enfin il y avait une fin à ce long chapitre qui ressemblait au jour de la marmotte. Je lui ai répondu… un long message. Je me suis vidée le cœur complètement. Qu'elle prenne le soin de lire ou non, j'ai fait la bonne chose pour me sentir mieux et m'enlever la culpabilité qui me pesait lourd sur les épaules.

Aujourd'hui, je sais que j'aurais dû partir bien avant, qu'on aurait dû tout arrêter. Que du moment qu'il a décidé de la revoir, j'aurais dû avoir la force de partir et pour de bon. J'aurais dû me choisir. Cet homme n'est pas un con, mais simplement un homme bon au cœur un peu perdu.

Le peu de gens qui connaitront votre histoire (parce que non, on ne s'en vante pas) vous diront de partir… parlez-en à ma sœur et ma meilleure amie, elles me le disaient sans cesse. Je savais que c'est ce que je devais faire, mais vous lâcherez prise quand VOUS serez prête, il n'y a malheureusement pas de solution miracle, ni de délai prédéterminé. Un beau jour, vous aurez la force de vous choisir et de mettre fin à tout ça.

X a été à la fois la plus belle chose qui me soit arrivée et la plus difficile. Grâce à lui ma vie a complètement changé. Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui si je n'avais pas croisé son regard… probablement toujours malheureuse dans mon ancienne relation. Grâce à toute cette histoire je suis également plus forte et je sais ce que je veux. J'ai maintenant confiance de retrouver ce sentiment un beau jour. Maintenant, lorsque j'entendrai des histoires d'infidélité… j'y penserai deux fois avant de juger…ce ne sont pas toutes des mauvaises personnes et parfois sans même s’en apercevoir on se retrouve à être…l'autre femme!