Bouffe

Depuis quelques semaines, mon copain et moi faisons affaire avec un traiteur et c’est pas mal plus facile de se faire d’la bouffe depuis. Avec nos horaires chargés et moi qui ne s’y connaît pas trop en cuisine, c’est une bonne solution!

Au début, j’avais un peu la chienne d’essayer. J’avais peur de me tanner des recettes, de toujours manger la même chose semaine après semaine : l’horreur! Puis, mon chum m’a dit : « ben là, il est où ton goût de l’aventure? ». J’ai dit : « Ok, j’serais folle de pas essayer. Au pire si on n’aime pas ça, on arrête pis that’s it ».

Dans notre coin, le traiteur de choix c’est évoilà5! Des dames gentilles comme ça, je n’ai quasiment jamais vu ça. Êtes-vous d’accord avec moi pour dire que ça paraît lorsque quelqu’un aime son emploi?!

Quand on est arrivé là-bas, je suis non seulement tombée en amour avec l’esthétisme de la place, mais j’ai aussi adoré le concept.

Source image : Facebook

L’équipe a pris le temps de nous expliquer qu’il y aurait un repas différent à chaque soir pendant cinq jours, puis que ce serait facile à cuisiner étant donné que les recettes sont toutes écrites sur des beaux petits cartons, puis que les portions des aliments sont déjà toutes calculées. Déjà, j’étais un peu plus excitée d’essayer.

Ce qui m’a fait dire « Go on essaie ça! », c’est quand une employée a dit que les recettes ne se répèteraient pas avant au moins quatre mois. Wow! Ok, c’est bon ça!

Attendez par exemple… Monsieur, ici présent (en parlant de mon chum), déteste le poisson. Je vous dis ça parce qu’il y a une multitude de recettes avec du poisson.

Je n’en croyais pas mes oreilles quand mon copain a dit qu’il essayerait quand même d’en manger! « Eh quoi? T’es sérieux? » Je vous mets en contexte : mon chum ne mange aucun poisson, ni fruit de mer. Ça lui lève le cœur. Il est à peine capable de sentir du bon poisson fraîchement cuit et bien apprêt. Disons que tu l’invites chez vous puis que tu fais du saumon, il risque de te rire au visage avec un air de dégoût. Puis, il va sortir pour aller se chercher un Subway

La dame lui a alors proposé de changer ces repas pour du poulet.

C’est à ce moment qu’il m’a dit : « Je ne t’empêcherai pas d’essayer leurs recettes de poisson juste parce que moi je n’aime pas ça… Je sais que tu adores ça! »

Tout d’un coup, je me suis mise à entendre des « Awnnnnnn » un peu partout dans la boutique. Eh oui, mon chum est cute et attentionné. Je suis chanceuse. Ça ne règle pas le problème de « qu’est-ce tu vas manger si t’aimes vraiment pas ça mon amour? Le but c’est de se simplifier la vie tout en mangeant santé. Que j’te voie pas aller chercher du McDo les soirs de poisson! » Il a fini par prendre son air sérieux, puis m’a dit : « Non, non, non, I’m in à 100%. J’veux essayer le poisson! » Bon. « Parfait! Si tu veux le poisson, on prend le poisson! Je ne chialerai pas pour ça, certain! »

Source image : Unsplash

Après les deux premiers soupers, on a commencé à sentir qu’on avait pris une bonne décision d’essayer ça! Non seulement ça coûte moins cher que d’aller à l’épicerie, mais en plus, leurs aliments sont frais en maudit!

Un soir, durant la première semaine, une dame de évoilà5 a même téléphoné pour s’assurer que mon chum avait aimé le repas de poisson. Croyez-le ou non, il a trouvé ça BON! Je n’en revenais pas. J’ai mangé du poisson avec lui. Ayoye… J’aime ça! Et, by the way, service à la clientèle de feu!

Bref on s’est facilité la vie et presque un mois plus tard, on est toujours très satisfait!

Et vous, avez-vous déjà essayé un traiteur?

 

Source image principale : Unsplash

Un article de
Sabrina Fleury Leclerc's Avatar
Sabrina Fleury Leclerc

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

7 créations à coudre avec des chutes de tissus