Faits Vécus Style de vie

L’argent ne pousse pas dans les arbres. Au fait, combien en faut-il pour être heureux? Sujet délicat, parfois fortement polarisé. Cette fois, je vous parle d’ argent.

Le titre de mon article est assez évocateur. Je pense assurément qu’il est facile de se laisser pervertir par l’attrait de la richesse matérielle, monétaire, au sens le plus plate du terme. C’est que lorsqu’on commence à en avoir, en avoir moins semble risible. On prend des engagements, on s’achète une nouvelle voiture, on cotise et puis… si soudainement on changeait de salaire/d’emploi, on ferait quoi?

Quand est-ce que l’argent prend trop de place? Probablement lorsqu’on reste dans un emploi, par exemple, uniquement pour le chèque qui arrive chaque semaine. Quand on se dit… un mois de plus.. 2 mois.. 6 mois… parce qu’on est heureux de nos conditions. Si on sait qu’on est payé au-dessus de la moyenne, pour le poste qu’on occupe, on peut facilement être porté à vouloir le garder même s’il ne nous convient pas. Qu’en pensez-vous?

J’ai l’impression que ça peut aussi  être un cercle vicieux pour les entreprises se prêtant à ce petit jeu. Cela vaut-il réellement la peine de trop payer ses employés pour les retenir? Cela vaut-il vraiment la peine de garder des employés démotivés par leur travail, mais qui s’accroche pour une paye? J’oserais dire que non, même pas du tout!

De l’autre côté, c’est plutôt toxique pour un salarié de n’être motivé que par l’argent gagné. Quelle platitude, quelle tristesse. Pourtant…

Source : Unsplash

Ne vous sentez pas mal; je m’y suis fait prendre moi aussi. Et ça prend de bonnes couilles (pardon) pour s’en tirer. L’apport monétaire d’un emploi est important. On ne se comptera pas de mensonges. Cependant, là n’est pas la panacée. Ce n’est jamais l’argent, à lui tout seul, qui fera notre bonheur. Il en sera probablement un lubrifiant, mais ne lui donnons pas plus de vertus qu’il n’en mérite, s’il vous plaît.

Cela dit, une rémunération juste est à elle seule, une grande motivation en emploi. Je dis bien «juste» et non pas «plus attrayante que tout le reste». C’est donc là qu’il faut savoir faire preuve de jugement. Savoir évaluer notre valeur monétaire n’est pas un jeu d’enfant, mais c’est un exercice que tout jeune adulte doit se préparer à faire. Consultez les banques d’emploi, informez-vous sur le salaire moyen dans votre ville, sur les salaires dans différents secteurs (privé/public) pour l’emploi que vous désirez et surtout, soyez prêt à négocier. Demander trop ne vous servira pas, pas plus que si vous ne demandez pas assez. Informez-vous, parlez-en et sachez vous vendre.

GO! T’es capable! ;)

Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Dénuder ses épaules même en hiver et tout en style!