Faits Vécus Style de vie

Dépenser pour sa santé… Tellement plus difficile que dépenser pour une paire de chaussures ou des vêtements! 100$ pour une soirée au restaurant, tellement plus intéressant que 100$ pour un traitement de physiothérapie… Vraiment? Pourtant…

Aujourd’hui, je vous parle en tant que physiothérapeute, mais aussi en tant que patiente! Les soins de santé paramédicaux au privé sont coûteux ici (c’est un fait), mais le délai d’attente est souvent moins élevé qu’au public (et parfois les soins ne sont tout simplement pas disponibles au public). La qualité des soins peut aussi être supérieure (pas par le manque d’expertise des professionnels du système public, mais plutôt dû au manque de ressources et aux coupures budgétaires, entre autres, mais ceci est un autre « gros » dossier!). Je comprends que ce n’est pas tout le monde qui a des assurances ou le moyen de payer, mais parfois nous avons tendance à ne même pas vouloir payer pour sa santé… Disons que nous préférons dépenser autrement!

Récemment, j’ai eu des troubles de santé physique et j’ai dû dépenser beaucoup (beaucoup!!!) d’argent en examens et en soins auprès de professionnels… Au début, je me disais: « c’est beaucoup trop d’argent, je ne peux pas dépenser tout ça, je n’ai pas cet argent ». Pourtant, j’aurais pu partir en voyage le lendemain… Trouvez l’erreur! Nous avons souvent l’impression que 100$ pour des vêtements sont mieux investis que 100$ pour l’expertise d’un thérapeute… Pourtant, dans le premier cas, il s’agit d’une dépense (même si un objet matériel reste) et dans le deuxième cas, il s’agit d’un investissement dans sa santé. Si ma santé physique ou mentale se porte mal et que je dois prendre un arrêt de travail, là les choses iront mal… Bien plus mal que si je n’achète pas ce nouveau morceau de vêtement à la mode!

Source : Pixabay

À un moment donné, j’ai donc décidé d’investir dans ma santé (sans regret)! Oui, j’ai fait quelques changements dans mon mode de vie, j’ai diminué mes dépenses personnelles (resto, vêtements, sorties…), mais j’ai quand même continué ma vie aussi.

Trop souvent, j’entends les gens se plaindre des coûts élevés des traitements (ce n’est pas faux, mais le marché détermine ces prix…). En même temps, ces mêmes personnes voyagent, magasinent sur internet, vont souvent au restaurant et prennent un latte par jour au Starbuck… J’exagère, évidemment! Mais l’idée est de comprendre que l’argent est souvent disponible, mais investi ailleurs… Je n’ai aucune formation dans le domaine financier, alors cet article n’est qu’une opinion personnelle, mais je crois qu’investir dans sa santé, c’est investir dans son futur (un bon slogan ça?)! Il faut, par contre, investir son argent intelligemment dans sa santé.

Il faut trouver des thérapeutes compétents et comprendre pourquoi plusieurs séances sont souvent requises! Vous avez le droit de vous questionner et de vouloir comprendre le but d’un traitement et je vous dirais que vous devez comprendre! Voir un thérapeute, c’est établir un lien de confiance avec cette personne qui vous aidera à aller mieux, c’est former une équipe pour optimiser votre rétablissement. Et comme thérapeute, nous avons aussi le devoir de reconnaître nos limites! C’est dur d’accepter comme thérapeute de ne pas pouvoir aider tout le monde…

Je suis passée par tout ça! Une fois que nous acceptons que dépenser pour sa santé est un investissement plutôt qu’une dépense et que les traitements nous font du bien (que ce soit de la physiothérapie, de l’ostéopathie, de la chiropractie, de l’acupuncture, de la massothérapie… et j’en passe), vous verrez que vous aurez quasiment hâte de dépenser 100$ pour le prochain traitement (ou presque)!

 

Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les 10 balados auxquelles tu dois absolument t'abonner!