Sport & Santé

Le trouble de la personnalité limite est une maladie mentale caractérisée par une instabilité émotionnelle. Les personnes aux prises avec ce trouble ont du mal à maîtriser leurs impulsions et à maintenir des relations interpersonnelles.

Je n’étais pas surprise de découvrir que l’homme que j’aimais en souffrait. Ça expliquait beaucoup de choses que je ne comprenais pas dans notre relation. J’avais de la difficulté à suivre son rythme. Parfois, il avait de l’énergie pour mille et voulait conquérir le monde et, à d’autres moments, il se renfermait sur lui-même et souffrait en silence. Il m’a longtemps caché ses passes de déprime parce qu’il ne voulait pas que je vois de quoi il avait l’air dans ces moments de «faiblesse».  Et quand je parle de déprime, ça devenait très dangereux pour sa santé.

Source image : Unsplash

Les personnes souffrant du TPL ont des problèmes de l’image de soi et d’identité. Ils ont des comportements autodestructeurs. Le TPL est aussi souvent associé à d’autres troubles tels que les troubles d’alimentation, d’anxiété ou de dépression.

Le jour où il a décidé d’aller voir un médecin, nous étions tous les deux soulagés de comprendre ce qui se passait dans sa tête. Il était perdu et il pensait qu’il n’était pas normal. Pouvoir mettre un nom sur ce qui ne va pas aide à progresser dans la bonne direction. Malheureusement pour nous, nous ne sommes plus ensemble en partie à cause de ça. Quand ce genre de diagnostic tombe, certaines personnes ont besoin de prendre du recul. Je l’ai compris, mais c’est toujours aussi difficile à accepter.

Plus tard, j’ai appelé ma mère pour me confier. Imaginez ma surprise lorsqu’elle m’a dit «Tu lui souhaiteras bienvenue au club». Ma mère a été diagnostiquée TPL lorsque j’avais deux ans. Elle avait le même âge que mon ex. J’étais sous le choc. Elle va très bien depuis longtemps maintenant. La preuve, je ne l’ai même pas remarqué en plus de vingt ans! Si vous avez le bon soutien et l’aide nécessaire, le TPL se soigne. Sauf qu’il est très important de chercher cette aide. Ce n’est pas une maladie à prendre à la légère.

Les personnes qui ont un trouble de personnalité limite éprouvent une grande difficulté à se décrire. L’image qu’elles ont d’elles-mêmes est fluctuante et il leur est difficile de se projeter dans le futur. Leurs relations interpersonnelles sont souvent intenses, chaotiques et marquées par des conflits importants, ce qui entraîne souvent des sentiments de rejet et d’abandon. Elles réagissent à ces conflits par du retrait, des revendications, des comportements destructeurs ou de la rage. Certaines peuvent parfois présenter des pertes de contact avec elles-mêmes ou avec la réalité. Elles peuvent aussi s’infliger des blessures, exprimer des idées suicidaires ou faire des tentatives de suicide.

Si vous reconnaissez ces symptômes chez quelqu’un de votre entourage, consultez l’AQPAMM, l’association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale. C’est un organisme communautaire à but non lucratif. Il vous offre des services de soutien, de référence et d’information.

Je crois que le plus douloureux pour moi est de savoir que je n’étais pas la bonne personne pour aider celui que j’aimais à passer au travers de cette épreuve. Je vous souhaite tout le contraire! Je vous souhaite d’être présent pour la personne que vous aimez. Soutenez-la de toute vos forces.

Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

8 idées de cadeaux DIY pour homme