Sport & Santé

Comme je l’ai déjà mentionné dans plusieurs articles, je suis une fille qui aime bouger. Par contre, j’ai déjà trop aimé bouger. Je ne crois pas qu’il soit possible de trop bouger en tant que tel, mais c’est possible d’être obsédé par le fait de bouger et c’est là que ça devient trop. 

En fait, ma fréquence d’entraînement était plutôt normale. Je m’entraînais un minimum de cinq fois par semaine et les gens me considéraient comme quelqu’un qui prenait soin d’elle. Je n’allais pas au gym donc je m’entraînais à la maison, sans machines. Pour cette raison, certains se disaient que ça devait être moins intense physiquement, parce que je n’essayais pas d’atteindre des PR ou que je n’avais pas de journées dédiées à une certaine partie du corps. Par contre, comme je ne ciblais rien en particulier, j’y allais toujours à fond de train. Environ une heure de HIIT (entraînement par intervalles à haute intensité) à chaque fois.

J’avais un corps assez défini musculairement parce que justement, je ciblais TOUTES les parties de mon corps à CHAQUE entraînement. En plus, quand je prenais des jours de repos, j’en profitais pour subtilement (vraiment pas en fait) proposer à mon copain ou à mes amies de faire des activités physiques comme des randonnées, du patin, de la marche, etc. Je suis d’accord qu’il est important de bouger à tous les jours et j’ai encore cette mentalité aujourd’hui, mais il est aussi important de ne pas pousser la machine à chaque jour parce que, malgré ta force herculéenne, tu vas inévitablement finir par te brûler et/ou te blesser.

Dans mon cas, je me suis fait mal dans le dos, donc j’ai dû arrêter de m’entraîner pendant quelque temps. C’est là que j’ai commencé le yoga. J’avais vraiment des réticences au départ, mais aujourd’hui, je suis une vraie yogi (du moins j’aspire à le devenir à tous les jours). J’aimais tellement le yoga que j’ai fini par complètement délaisser les autres types d’entraînement. J’avais en fait peur de réessayer les entraînements que je faisais auparavant. J’avais peur de retomber dans ce mode de vie malsain pour moi. Tellement peur que je n’en ai pas fait pour au moins trois mois. J’étais bien dans ma routine de yoga; je me sentais libre et à l’aise dans mon corps.

J’ai par contre récemment eu la formidable opportunité de m’entraîner chez Cardio Plein Air dans le cadre du blogue. Quand j’ai regardé les cours offerts, j’ai dû y réfléchir quelques instants. Il y avait un cours de plein-air zen (ressemblant au yoga) offert, donc j’étais soulagée, mais je voulais faire une critique de cette organisation plus objective alors je savais que j’aurais à essayer différents cours. Je n’étais en aucun cas obligé de le faire, mais je voulais me sortir de ma nouvelle zone de confort et aussi donner une appréciation juste de Cardio Plein Air. Honnêtement, « l’ancienne » Joëlle était excitée de refaire des cours super-intenses et compétitifs, mais la « nouvelle » Joëlle était assez fébrile…comme allais-je composer avec ça le moment venu?

Finalement, je me suis lancée tête première et j’ai commencé avec un Cardio Fit (cours à haute intensité de 30 minutes). J’ai aimé le cours, mais j’ai surtout aimé mon approche du cours. Avec le yoga, j’ai appris à respecter les limites de mon corps et à ne pas vouloir être la meilleure à tout prix. J’ai donc fait le cours de façon sécuritaire et saine. En plus, toutes les entraîneuses que j’ai eu la chance de rencontrer sont super gentilles et nous poussent au meilleur de nous-mêmes, sans non plus aller trop loin. Je crois que c’était une bonne façon pour moi de recommencer à m’entraîner de cette façon à mon rythme. Je pense que ma « pause » d’entraînements intenses m’a vraiment permis de faire le point sur ce que ça devrait être de bouger sainement. Je le fais maintenant pour me faire du bien et non pour atteindre un certain idéal ou pour épater la galerie.

En bonus, Cardio Plein Airme permet d’essayer des cours qui font changement de ma routine de yogi et de me dépasser! Je parlerai un peu plus en détails de l’organisme dans un prochain article, mais pour l’instant, voilà ce que j’en retire. Sur ce, je m’en vais faire mon cours de Cardio Fit (j’ai hâte).

As-tu pris le temps de bouger (sainement) aujourd’hui? :)

Un article de
Joëlle Ratté's Avatar
Joëlle Ratté

Les mots « éternelle indécise » sont probablement ceux qui décrivent le mieux Joëlle. Elle doute de tout, mais c’est une fille fonceuse malgré tout....

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Trois lieux de ressourcement à moins de 60 minutes de Montréal