Bouffe Style de vie

Je me définirais comme une personne assez conscientisée sur ce qui est de notre rapport sociétal à la nourriture et, entre autres, à notre consommation de viande et de produits animaliers.

Depuis quelques années, on entend toutes sortes de raisons pour diminuer notre apport en viande et adopter un régime plus en phase avec le développement naturel de notre écosystème. D’ailleurs, je suis tout à fait d’accord que nous, Nord-Américains, en consommons bien trop. S’en priver ou même, diminuer les produits animaliers, c’est bien beau, mais c’est cependant plus facile à dire qu’à faire.

Il y a des mouvements qui prônent le végétarisme, tel que les « lundis sans viande » pour ne nommer que celui-là. Vous aimez? Vous adoptez? Je trouve ça bien! Ça conscientise, à tout le moins.

vegetarien, sans viande, santéSource: Unsplash

Par mon expérience personnelle, je peux vous dire qu’il est impossible que la viande n’entre plus dans mon appartement. En grande partie, à cause de Monsieur mon copain, mais également pour mon goût avide des fruits de mer… Ben oui, je suis aussi coupable. Par contre, j’en parle de temps en temps avec mon chum et nous avons fortement réduit notre apport en viande depuis que nous cuisinons ensemble. C’est à coup de repas végé (et de développement de très bonnes recettes!) que nous repoussons toujours un peu plus nos achats de bouts d’animaux.

Je prône également l’achat local; afin d’avoir de la viande de meilleure qualité, mais qui a également été moins transportée et moins transformée. Là encore il y a un bon hic et il s’agit bien sûr du coût. Mon argument: Eh bien, achetons-en moins, si ça coûte plus cher! Mais ça passe moins bien pour Monsieur. Il faut dire que la viande locale n’est pas à côté du bœuf haché à l’épicerie… Il faut se rendre dans un petit marché coquet (que j’adore) et où je ne peux me contenter que de mon filet de porc. Vous savez: «oh wooww la belle cuisse de canard! Regarde, des rognons en spécial!». Et bing, une facture de 150$. J’exagère (lol).

viande, burger, équilibreSource: Unsplash

Enfin, le beau dans tout ça, c’est qu’on en parle. De plus en plus de personnes autour de moi font attention à leur consommation de viande et opterons pour une option végétarienne si l’occasion se présente. Je suis loin de sortir de chez moi en portant fièrement un t-shirt sur lequel il est écrit VEGAN (petit clin d’œil à Jessie d’occupation double ici), mais je me trouve pas pire pareil.

Quel est votre opinion sur le sujet? Je suis bien curieuse de vous entendre!

Un article de
Myriam Gagnon-Couture's Avatar
Myriam Gagnon-Couture

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Crois en toi: « Don’t stop, believing! »