Les bancs d’amitié

Cette semaine, mes enfants sont revenus de l’école avec une lettre de la direction qui m’a beaucoup touchée. Une lettre qui m’a démontré tous les efforts et le travail qui peut être fait dans les écoles pour enseigner de belles valeurs aux jeunes. Vous vous demandez surement ce que la direction avait de si touchant à raconter cette journée-là ? Eh bien, cette fameuse lettre nous expliquait qu’il y avait maintenant, dans la cours de récréation, deux Bancs de l’amitié. Pour avoir déjà vu un reportage sur ce concept, je me suis dit : "Wow, quelle belle initiative !"

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le concept, il s’agit d’un banc installé dans la cours de l’école, où peut s’asseoir l’enfant qui se sent seul pour signifier aux autres qu’il veut de la compagnie. Brillant et simple, j’adore. L’enfant qui a de la difficulté, pour X raisons, à se faire des amis et qui se sent seul, pourra enfin faire partie des jeux de ses camarades. 

banc, amitié, mains

Source: https://www.flickr.com

  Évidemment, c’est bien beau avoir des enfants assis sur le banc, encore faut-il que d’autres aillent les rejoindre. D’où, la sensibilisation des élèves à aller interagir, inviter ou jouer avec celui ou celle qui cherche de la compagnie. Une belle initiative pour lutter contre la solitude tout en donnant la chance aux enfants de développer des habiletés sociales tels que l’ouverture aux autres, l’empathie, l’acceptation des différences, l’écoute.

  De plus, comme la lutte contre l’intimidation est très présente dans les écoles depuis plusieurs années, ce banc de l’amitié est, selon moi, un ajout concret et significatif pour lutter contre cette triste réalité. Parce-qu’un enfant qui est seul lors des récréations, non pas par choix, mais parce-qu’il a de la difficulté à se faire des amis, peut être une cible facile pour les moqueries de ses pairs. Ce banc lui permet donc de socialiser et de s’éloigner du cercle de l’intimidation.

enfants, amitié, banc

Source: http://www.acadienouvelle.com

 Voilà pourquoi, j’étais si émue de voir que cette belle idée avait fait son chemin jusque dans la cours d’école de mes enfants. Parce-que selon moi, aucun enfant ne devrait être seul dans une cours de récréation.