Le sens du temps des Fêtes

À entendre les gens parler, le temps des Fêtes est rendu stressant, plate, ennuyant… C'est vrai, ce n’est plus comme autrefois, quand toute la famille allait à la messe de minuit, réveillonnait ensuite en mangeant de la dinde et de la tourtière jusqu’aux petites heures du matin, quand les enfants s’endormaient dans le vieux vison de grand-maman, quand les quarantaines de bottes étaient empilées dans le bain. Oui le temps des Fêtes est différent, mais ne sommes-nous pas censés être heureux et de bonne humeur? Quand j’entends parler des personnes qui ont hâte au temps des Fêtes, simplement pour ne pas mettre le réveil-matin et de végéter en pyjama, je reste honnêtement sous le choc. Quand j’entends les gens dire qu’ils ont hâte au 26 décembre, pas pour le boxing day, mais pour que « Noël » soit terminé et enfin profiter des vacances, que ce soit des soupers entres amis ou en famille, mais EXIT les cadeaux. 

grincheux, Noel, cadeaux

Source: http://images.fanpop.com/

Quand j’entends les gens dire qu’ils ne savent jamais quoi acheter et que de toute façon, «ils ne seront pas contents». Le poil sur les bras me redresse. J’aime la magie des Fêtes incluant le « avant » et le « pendant ». Souvent, je suis nostalgique du « après » donc j’aime mieux ne pas trop y penser. On dirait que les gens ont des attentes trop élevées, ou est-ce la société qui impose une certaine pression? Personnellement, je ne fais pas une compétition de qui achète le plus gros cadeau. Je pense à ce qui ferait réellement plaisir à la personne, à ce qui lui mettrait un sourire sur son petit minois. Oui il y a des attentes, des contraintes, mais le but ultime n’est-il pas de simplement se retrouver en famille, afin de festoyer autour d’un repas?

famille, repas, dinde

Source: http://fr.web.img5.acsta.net/

Passer du temps de qualité n’est-ce pas ça le plus important? Le phénomène de surconsommation est tellement d’actualité. Je ne remplirai pas ma Visa pour offrir une tablette à mes garçons de 4 ans. Ils auront un camion, un gros, mais un gros qu'ils ont demandé et qui vaut 30$. On se met de la pression à recevoir la famille, la belle-famille, acheter des beaux cadeaux, avoir une belle robe. On n’a pas le temps de prendre un verre de bulle avec les invités parce qu’on se tape un souper 5 services inspiré par Ricardo. L’important est d’offrir des présents ou des pensées, selon notre budget, de prendre du temps de qualité avec notre famille et nos amis et de savourer un repas, quel qu’il soit. Pas besoin de le photographier et de le mettre sur Facebook, on s’en fout! Au lieu d’immortaliser votre sapin, vos canapés, prenez donc ce temps avec vos proches. La seule chose qui ne s’achète pas, c'est le temps, la présence humaine, l’amour et la qualité du moment passé avec nos proches. Même si sur la photo de famille, le petit dernier fait une grimace et que la grand-mère ne sourit pas, ce n’est pas grave, le principal est d’être réunis.

famille, chandails, chicane

Source: http://images2.static-bluray.com/

 On lâche prise et go on réveillonne au max!