La BD pour adultes c’est IN!

Et oui, vous avez bien lu : les bandes dessinées pour adultes, non seulement ça existe, mais c’est super bon! Là, je ne vous parle pas de BD destinées aux pré-ados qu’on peut encore apprécier dans la vingtaine, mais bien d’histoires écrites pour les jeunes adultes friands d’anecdotes anodines. Alors finis les préjugés : aujourd’hui je vous propose 3 suggestions coup de cœur qui vous feront assurément aimer les BD!

En 3e place :

 

Capture d’écran 2016-08-23 à 12.21.26

Source : Renaud-Bray

 

En scrutant la grande section BD pour adultes à la bibliothèque (oui oui, plusieurs rangées y sont réservées), je suis tombée sur une collection de BD nommée Mes psychos BD. J’ai lu deux de leur titre : « Bye bye les complexes » et « Débordée, moi? Plus jamais! » C’est vraiment ingénieux comme concept : on désamorce des problèmes psychologiques (anxiété, complexes, maternité ratée, jonglage amoureux) en courtes histoires humoristiques où l’on donne des trucs pour contrôler nos tracas ou s'en débarrasser. Bien que je ne sois pas le public cible de ces BD (on s’adresse plus ici à la fille fin-vingtaine mi-trentaine), j’ai tout de même trouvé mon compte. Les idées sont bonnes. On ne tombe pas dans la femme-victime. Je me divertis tout en m’instruisant. J’achète.

En 2e place :

Capture d’écran 2016-08-23 à 12.37.43

Source : Renaud Bray

Je ne pouvais passer sous silence la première BD pour adulte que j’ai lue. Celle d’India Desjardins et Magalie Foutrier « La célibataire » tome 1 et 2. En fait, c’est avec ces deux bandes dessinées que je me suis réconciliée avec les BD que je snobais, pensant que c'était seulement pour enfants. Tout d’abord, gros coup de cœur pour les images. C’est tellement beau et coloré qu'il serait juste normal de vouloir déchirer les pages pour les tapisser sur les murs de notre chambre. Les histoires de «la célibataire» en question sont drôles et amusantes. Elle qui veut être en couple tout en ayant peur de perdre sa liberté. Bref, on peut toutes se reconnaitre dans une page ou bien une autre.

En 1ère place :

 

Capture d’écran 2016-08-23 à 12.41.53

Source : Renaud-Bray

« C’est pas facile d’être une fille » de l’auteure Bach (Estelle Bachelard). Juste WOW. Des histoires punchées de filles en couple, célibataires ou en relation douteuse avec leurs chats. Des filles folles comme on les aime dans toute leur démence. Souvent, on a même l’impression que c’est notre meilleure amie qui nous raconte ses histoires de brosses ou de flirt. En plus, l’histoire a été écrite ici au Québec avec des expressions qui nous ressemblent sans nous parodier. L’auteure a visé juste quant aux préoccupations de ses personnages. C’est très actuel. Ça se lit en 30 minutes un vendredi soir après une grosse journée de travail. « Assortir sa robe à ses souliers, garder son sang-froid pendant la période des soldes, changer sa coupe de cheveux sans faire de crise existentielle… C’est pas facile d’être une fille ». Frais et divertissant : 10/10!