Club de lecture : Zut! J’ai raté mon gâteau

Vous arrive-t- il de tomber sur un roman et de vous dire que celui-ci ne s’est pas retrouvé entre vos mains par hasard? Il y a de ces livres qui tombent juste à point. Qui nous enseignent une leçon au moment exact où nous en avions besoin. Le dernier roman d’Annie L’Italien a eu cet effet sur moi, comme une véritable illumination.

Je vous épargne les détails peu pertinents de ma vie personnelle des dernières semaines. Disons qu’elles ont été chargées en émotions et qu’elles m’ont fait remettre en question mes envies, mes besoins et mes convictions. Découvrir ces femmes lumineuses et pleines de courage dans «Zut! j’ai raté mon gâteau» m’a permis de me recentrer, de retrouver cette flamme et cette énergie qui m’habitent également.

Annie L’Italien n’a rien inventé. L’histoire m’a d’ailleurs beaucoup fait penser au film Julie & Julia (que j’ai notamment réécouté cette semaine et que je vous conseille fortement). Reste qu’elle a visé juste. Ses personnages sont bien construits et inspirants. J’ai aimé leur fougue et leur détermination. Ce sont des modèles féminins forts, qui jonglent entre leur vie familiale et leur carrière, qui ne se laissent pas piler sur les pieds et qui avancent sans jamais regarder en arrière.

1982983-gf

Source: Archambault

Ce livre fait du bien. Il motive et fait rire. Les personnages des 3 femmes sont extrêmement attachants. On a envie de les suivre dans leurs projets, de les épauler, de leur lancer des « lâche pas t’es capable! ». On les voudrait comme soeur, comme mère et comme grand-mère. Pour qu’elles nous transmettent leur énergie et aussi parce qu’elles nous cuisineraient des plats succulents.

Cette fois, je ne peux me montrer complètement objective par rapport à cette lecture. Bien que je suis consciente qu’il ne s’agisse pas de chef d’oeuvre de la littérature moderne, je suis incapable d’émettre une opinion négative à son sujet, puisque je suis totalement en accord avec son propos. C’est le genre de roman que je voudrais donner à ma fille pour lui enseigner à toujours suivre son coeur et à ne jamais taire ses idées. C’est aussi un livre que je garderai près de ma cuisine, parce que les recettes qui y figurent me donnaient carrément l’eau à la bouche!

Je veux vous lire maintenant. Qu’en avez-vous pensé? Suis-je complètement zélée ou avez-vous également trouvé du réconfort dans cette lecture? Je veux lire vos commentaires au sujet de ce dernier livre, soit ci-dessous ou sur Facebook!

Notre prochaine lecture…

1764225-gf

Source: Archambault

Le prochain livre que j’ai choisi me fait de l’oeil à la librairie depuis quelques temps. C’est également une suggestion de notre très chère Virginie Pichet. Il s’agit du roman intitulé « La femme qui fuit ». Un livre signé Anaïs Barbeau-Lavalette, dans lequel elle tente d’imaginer la vie de sa grand-mère qu’elle n’a jamais pu connaître. Un roman basé sur des faits vécus ayant pour toile de fond, une époque charnière dans l’histoire Québec, celle du Refus global.

Vous avez 2 semaines pour terminer cette lecture (pour vous donner une idée, Virginie l'a lu en une soirée, mais elle lit vite tsé). D’ici là, n’oubliez pas de partager vos photos avec le hashtag #ClubDeLectureLC.

Bonne lecture!