Savez-vous qui est Yann Moix? Moi non plus! J’ai appris qui il était aujourd’hui et pas de la plus belle manière. En effet, l’auteur de 51 ans a tenu des propos qui ont choqué le web en entier. Pour faire un résumé à celles qui n’ont pas eu vent de la nouvelle, cet homme se dit incapable d’aimer une femme de 50 ans. C’est trop vieux. À 50 ans, la femme devient invisible à ses yeux.

Je pense bien ne pas être la seule à être sortie de mes gonds deux fois : en lisant l’article, puis en discutant de ce sujet avec mon entourage. Pour certaines, s’aimer c’est plus facile, pour d’autres, moins. On passe des heures au gym, à s’épiler, se maquiller, etc. pour se changer et être de plus grande valeur aux yeux des autres, pour éventuellement réaliser qu’il faut s’aimer comme on est. On passe ensuite des années à travailler sur soi et prendre conscience de qui l’on est à l’intérieur autant qu’à l’extérieur. On fait la paix. Puis là, il faudrait se mettre à avoir peur de vieillir et passer le temps qu’il nous reste sur la Terre à essayer de paraître plus jeune? Non merci, monsieur Moix!

Yann MoixSource image : Instagram Yann moix

Après, ma montée de lait en rapport direct aux propos de cette vedette française, j’ai décidé de faire mes recherches sur ce « Triste Sire » comme le qualifie Mona Chollet, journaliste féministe franco-suisse. Je ne sais pas vous, mais dans ma tête de tels propos, ne pouvaient être tenus que par un Trump Français. Yann Moix, pourtant, semble être un homme avec une tête sur les épaules. Il a effectué des études en commerce, en philosophie et en science politique. Il a également écrit plusieurs livres, dont un a gagné le fameux prix Goncourt.

Mes jambes sont sciées en deux. Comment quelqu’un, considéré comme un intellectuel, qui possède la richesse d’autant de connaissances, et devrait donc logiquement être capable de se bâtir un esprit critique sur tout, peut-il croire que de tels propos sont vrais? N’est-ce pas une pensée archaïque que d’évaluer une femme seulement par sa beauté extérieure? Notre société et plusieurs autres mènent une guerre depuis plusieurs années contre les stéréotypes de beauté. Nous essayons, en tant que féministes, de faire valoir l’égalité des sexes de l’apparence à l’égalité salariale et pourtant, ce sont des hommes aux pensées comme les siennes qui nous tirent en arrière.

Manifestation féministeSource image : Unsplash

Lorsqu’on a une tribune aussi reconnue que celle qui est accordée à monsieur Moix, la moindre des choses serait de faire attention aux propos que l’on utilise. L’égalité des sexes est encore chétive. Hommes comme femmes, nous avons des préférences au niveau du physique, mais ce n’est jamais le seul critère (et surtout pas le principal) qui fait pencher la balance. Yann Moix a le droit d’aimer un certain type de femmes et de corps, mais pas au détriment des autres femmes. Pas en étiquetant celles-ci d’un simple numéro : l’âge.

Je ne veux pas clouer au pilori ce Français cinquantenaire, mais bien montré qu’en ayant droit à son opinion, les mots choisis peuvent être des plus dévastateurs que le fond du message. Nous sommes des femmes, pas des yaourts : nous n’avons pas de date de péremption.

-->
Un article de
Camille Paul's Avatar
Camille Paul
Chargée de projet

Une tasse de bonne humeur, un quart de tasse de gêne, une belle grosse cuillère d’autodérision et une pincée d’akwardness et de sarcasme, voici la...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Une résolution avec mon animal de compagnie