Style de vie

La campagnarde que je suis était super énervée d’aller au Salon du livre avec maman, vendredi dernier. J’ai toujours aimé lire. D’aussi loin que je me souvienne, la lecture et l’écriture ont toujours fait partie de ma vie. Outre le fait qu’il faisait un froid de canard cette journée-là, j’ai adoré voir un petit bout de la grande ville avec maman. Nous avons donc pris le métro et nous voilà parties pour cette belle journée. 

(À lire; Se développer par la lecture)

J’ai aimé constater qu’encore beaucoup de personnes aiment lire un vrai de vrai bouquin. L’odeur d’un livre et avoir le sentiment qu’on lit vraiment quelque chose de concret ; il n’y a rien qui égalise ça. Nous avons déambulé à travers ces mille livres pleins d’histoire et je me doute bien qu’ils renferment des millions de secrets. Je sais bien que maman n’est pas une grande lectrice, mais je crois qu’elle y a trouvé son compte. À quelques reprises, je l’ai vue feuilleter divers livres. J’étais contente. 

J’ai fait deux achats là-bas et je me dois de vous en parler. Vous savez, lorsque vous achetez un livre et que vous êtes sûr et certain que celui-ci va être bon. Je me confesse : je choisis mes livres en fonction de leur couverture. Je ne parle pas de juger un livre en sa couverture, mais plus dans le sens de suivre son intuition. 

Donc, j’ai acheté le livre Lait et miel de Rupi Kaur, publié aux éditions Prologue. J’ai lu quelques pages et me voilà déjà à le recommander. Ça fait longtemps que je n’ai pas eu un si gros coup de cœur pour un livre. Ce livre renferme de tout petits poèmes si doux et qui permettent de faire une rétrospection sur sa propre vie. Dit comme ça, on dirait un livre écrit à la va-vite et impersonnel, mais c’est tout le contraire. 

Le deuxième livre que j’ai acheté c’est l’ouvrage de Pierre Thibault, architecte et François Cardinal, journaliste : Et si la beauté rendait heureux. Ce livre est publié aux éditions La Presse. Je n’ai lu que le résumé à l’arrière et j’ai eu envie de le lire d’une traite. Bientôt Laurie, que je me répète. Le contenu du livre questionne sur l’impact positif de la beauté dans notre société et je trouve ça particulièrement intéressant comme sujet. Je suis surprise par le fait qu’il s’agit de deux hommes qui ont écrit ce livre. Tu juges Laurie, que je me répète. Je ne sais pas pourquoi je suis étonnée. Mais coudonc! 

En conclusion, j’ai envie de me laisser transporter par ces ouvrages tantôt légers, tantôt lourds de sens. Promis, je vous en reparle. La petite campagnarde que je suis était vraiment contente de ma journée et maman aussi. Pas de doute, j’y retourne l’an prochain. Je vais aller bouquiner un peu, que je me répète. 

-->
Un article de
Laurie Guay's Avatar
Laurie Guay

Laurie, c’est la petite fille de la campagne. Pour elle, rien ne vaut plus qu’un bon repas entourée des gens qu’elle chérit. Le plus souvent,...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

TOP 7 Chansons de Noël