Style de vie

Plus tôt cette semaine, le 5 décembre plus exactement, j’ai eu le plaisir d’être l’une des invités au lancement d’album « In The Unknown » d’une artiste que vous connaissez peut-être, j’ai nommé Veronna. L’événement qui se tenait au café Petit Campus à Montréal était de 18h jusqu’à 20h et laissez-moi vous dire que la soirée s’annonçait savoureuse dès que j’y ai mise les pieds. À seulement 24 ans, cette jeune femme qui respire le talent possède une voix puissante, mais on découvre qu’elle a également plus d’un tour dans son sac, ce que vous allez découvrir en lisant la suite.

Quelques minutes avant son entrée sur scène, elle m’a accueillie chaleureusement dans sa loge pour une entrevue, alors qu’elle se faisait encore maquiller. On pouvait sentir sa fébrilité et à travers son grand sourire, elle avait peine à camoufler sa grande joie contagieuse.

M – Merci beaucoup de me recevoir, c’est un plaisir de vous rencontrer! Dites-moi, êtes-vous nerveuse pour ce soir?

V – Oui quand même…c’est un bon stress. Je pense que c’est un bon signe d’avoir un peu de stress, ça veut dire qu’on a travaillé fort (rires).

M – Absolument et ça en vaut la peine puisque c’est votre tout premier album, parlez-nous en un peu.

V – Oui ça en vaut la peine. En fait ça fait à peu près deux ans que j’ai commencé mon projet. J’ai donc écrit beaucoup de chansons, on a fait des spectacles un peu partout pour les roder et puis on a finalement pris les meilleures. On les a testés encore et encore, puis on a enfin créé l’univers que j’avais dans ma tête avec mon réalisateur William Gaboury qui jouera la guitare ce soir.

M – C’est génial tout ça parce que justement, les gens ne savent pas nécessairement que vous êtes non seulement une chanteuse, mais aussi une auteure compositrice. Comment tout a commencé?

V – Écrire? Je dirais que c’est vraiment pendant ces deux dernières années que j’ai eu un appel à la création et puis à l’écriture, donc j’en ai écrit beaucoup. Mais sinon le chant en tant que tel c’est plus quelque chose que j’ai toujours fait que ce soit par des cours de chant ou mes études en chant. Je fais beaucoup de spectacles aussi dans des groupes de « cover ». D’ailleurs on a fait une tournée aux États Unis, en Asie et au Canada ce qui revient à environ 250 spectacles auxquels j’ai pu participer depuis la fin de mes études. Mais un jour, j’ai eu une sorte d’appel artistique comme je te disais, et j’ai réalisé que c’était bien beau de chanter les chansons des autres, mais que je n’étais plus capable ayant moi aussi des choses à dire après avoir vécu les hauts et les bas de la tournée. Disons que j’avais de l’inspiration!

M – Une artiste dans l’âme quoi! Je rappelle à tous que vous avez juste 24 ans, donc vous êtes encore super jeune… où est ce que vous vous voyez d’ici 5 ans dans votre carrière?

V – Comme on dit, « think big, the sky is the limit »! Tu sais, parfois je me trouve un peu vieille dans le sens que je me dis souvent que j’aurais dû commencer plus tôt pour être encore plus loin dans mon cheminement…la préparation de l’album a pris plus de temps que je pensais mais ça va parce qu’au final, on est vraiment fiers du résultat.

Bien qu’à ce moment-là je lui avais répondu que toute bonne chose prenait toujours un peu plus de temps, c’est seulement après avoir assisté au spectacle que j’ai eu l’impression de réellement comprendre le sens derrière ces mots et  pourquoi un tel projet pouvait être long à concrétiser. Très minutieusement préparé, elle a su captiver le regard (et les oreilles) du public dès son arrivée. Touchée par son âme artistique et son authenticité sur scène, j’ai passé une magnifique soirée. Chacune de ses performances racontait une nouvelle histoire et personnellement, j’ai pu m’identifier à plusieurs de ses morceaux qui traitent de sujets qui nous concernent tous dans la vie du quotidien. Je pense notamment à homeland, qui fût l’un de mes préférées. Dans la foule, je me surprends à chantonner le couplet “ Will you understand, understand it’s your homeland, homeland afterall…”

Bref, c’est ce qui résume mon expérience, quelle belle rencontre! Étant moi-même une amoureuse de chant et de musique, je considère que Veronna est une belle découverte en cette fin d’année 2018 et je vous conseille fortement d’écouter son album que je définirais d’inspirant. C’est certainement une voix à surveiller, sans parler de ses compositions personnelles qui sont si bien exprimées et qui sauront vous sensibiliser à certaines choses, j’en suis certaine. Sans vous en dire plus, j’espère que j’ai éveillé en vous un peu de curiosité. Après sa dernière prestation, j’ai brièvement pu m’entretenir avec elle une seconde fois, pour avoir plus de détails en ce qui concerne l’album.

M – Tout d’abord félicitations, c’était une soirée riche en émotions. Comment la décrirez-vous  en un mot?

V – Trop vite! Bon là ça en fait deux, mais oui je dirais vite (rires).

M – Et qu’avez-vous à dire à tous ceux qui veulent savoir où se procurer l’album?

V – C’est disponible en ligne que ce soit sur Spotify, Apple music ou ITunes pour ceux qui achètent encore des albums. C’est toujours mieux pour moi (rires). Donc c’est simple : Veronna- In The Unknown.

M – Est-ce qu’il serait disponible en magasin aussi?

V – Pas en magasin, mais il sera en vente et vous pouvez le commander sur ma page Facebook. retrouvez-moi au nom de Veronnamusic sur Facebook, Instagram et YouTube.

Voilà! Sur ce chers lecteurs et lectrices,  je veux en profiter pour vous rappeler que si vous avez un rêve, nourrissez le tout comme Veronna qui a décidé d’en faire sa réalité. Rien n’est facile et parfois à force d’attendre, on s’impatiente et on abandonne. Mais n’est-ce pas motivant de voir un tel exemple de persévérance? Tout est possible, ne baissez jamais les bras. Je vous souhaite une bonne écoute mes amis et je vous dis à très bientôt!

 

Source image de couverture : @veronnamusic

-->
Un article de
Manar Boudeffa's Avatar
Manar Boudeffa

Manar, ça veut dire « lumière guidante » en arabe. Elle est née en Algérie et c’est à l’âge de 10 ans qu'elle est venue...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

De la France à Montréal : un retour mélancolique