Bébé & Cie Style de vie

Au Québec, on peut légalement choisir de pouvoir utiliser les noms de famille composés du nom de la mère et du nom du père. Certains appuient cela, d’autres non et les camps semblent bien campés sur leurs positions… tout est une question de choix pour les parents. J’en ai longuement parlé avec de nombreuses amies qui sont enceintes et les avis étaient totalement partagés. D’ores et déjà, celles qui n’ont eu qu’un nom de famille ont souvent tendance à ne pas ressentir le besoin de donner leur nom à leur enfant puisqu’elles n’ont pas eu celui de leur mère non plus. D’un autre côté, pour les filles qui ont grandi avec un nom de famille composé, certaines ont aimé cela, d’autres y ont vu plusieurs désavantages que ce soit pour la paperasse officielle ou la longueur de ce dernier. Finalement, certaines n’avaient pas encore fait de choix.

Mon copain et moi avons chacun deux noms de famille: Desrosiers-Gaudette et Noël-Corriveau. Ainsi, nous étions face à un beau casse-tête pour le nom de famille de notre futur enfant. Un ou deux noms… et lesquels?

Deux noms de famille, est-ce vraiment si compliqué?

J’ai grandi avec deux noms de famille et ça ne m’a jamais dérangé. Je n’ai jamais vu cela comme une équité entre mon père et ma mère. Dès le primaire, les autres enfants ont commencé à m’appeler Dg pour mes initiales et c’est resté collé. Quand j’ai commencé ma carrière dans les médias, j’ai conservé le Dg. On dirait que je trouvais important d’avoir les deux noms, de ne pas laisser tout le côté de ma mère à part. Toutefois, je sais que pour d’autres personnes, comme notre collaboratrice Genevieve AD, avoir deux noms de famille est quelque chose qu’elle a détesté toute sa vie. Ce qui la dérangeait beaucoup:  c’était toujours long à écrire, que souvent le nom complet ne rentrait pas dans les cases des formulaires officiels du gouvernement, elle a senti que ça la ralentissait au primaire face aux autres enfants lors des examens, certaines personnes se mélangent dans l’ordre de son nom, on ne sait jamais si on doit mettre un tiret ou pas, etc. Ainsi, quand elle a eu ses filles, elle a choisi de seulement leur donner le nom du père.

Deux noms de famille: un choix féministe

Je vois le choix de donner deux noms de famille comme un choix féministe. Pour moi, c’est l’égalité entre le père et la mère. Nous avons créé cet enfant à deux, nous allons l’élever à deux, je devrais autant pouvoir lui donner mon nom que lui. Historiquement, les femmes disparaissent et il en est de même pour le nom de famille. D’ailleurs, si on n’avait qu’à choisir un seul nom, pourquoi pas celui de la mère? C’est elle qui a porté cet enfant et dont le lien est le seul qui est vraiment certain sans aucun test. Je blague. Mais je trouve important de ne pas me faire effacer du nom de mon enfant par une tradition qui réduit les femmes une fois de plus.

Et qu’en dit l’homme? Et la longueur du prénom?

Mon copain ne trouvait pas important que notre enfant ait les deux noms. Je le comprends, pour lui, c’était certain que notre fils porterait son nom que ce soit un des noms ou les deux. Toutefois, il a bien compris mes points et je n’ai pas eu besoin de faire valoir mon opinion longtemps pour qu’il accepte que nous lui donnions deux noms de famille. Toutefois, il m’a tout de suite dit qu’on devrait donner un seul prénom et que ce dernier ne devrait pas être trop long. Nous étions d’accord.

Une fois que le choix d’avoir deux noms de famille est fait, il y avait plusieurs détails à prendre en compte…

Desrosiers-Gaudette-Noël-Corriveau est impossible selon la loi, quelle combinaison choisir?

Tout d’abord, nous voulions trouver une belle sonorité, que ce soit dans le choix ou dans l’ordre des noms. On a trouvé bien drôle de mettre ensemble Gaudette-Corriveau, on s’est mis à dire à la blague que c’est un nom parfait de joueur de hockey, je vous conseille d’essayer de le dire à voix haute “Gaudette-Corriveau shoot et score!”. Ça fonctionne vraiment.

Avec nos choix de noms, nous voulions aussi créer un agencement pas trop long. Je peux vous dire que je me souviens de mes années au primaire où mon nom me prenait beaucoup plus de temps à écrire que les autres enfants. Ainsi, Noël devenait un choix facile puisque c’est le plus court des quatre.

Puis, nous voulions une belle sonorité comme je le disais plus haut. Nous trouvions que Desrosiers s’agençait mieux à Noël que Gaudette.

Finalement, il fallait choisir l’ordre des noms. Mon copain a détesté avec Noël en premier. Pourquoi? Plusieurs personnes pensent et ont pensé qu’il se nommait Marc-Noël Corriveau et non Marc Noël-Corriveau. Ne voulant pas que notre petit garçon vive la même chose, nous avons choisi de laisser Noël à la fin.

Ainsi, notre fils aura comme nom de famille: Desrosiers-Noël!

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille Dg est une femme d'affaires québécoise ayant fondé sa première agence de marketing web en 2008. Pionnière dans son domaine, elle fut l'une des...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un amour de poisson