Faits Vécus Style de vie

Avec nos vies qui filent à toute allure, nous prenons rarement le temps de nous « arrêter ». De passer en revue des questions simples telles que :

Comment est-ce que je me sens aujourd’hui?

Suis-je heureuse dans le moment présent, sinon, qu’est-ce qui pourrait changer cela?

Quel petit moment pourrais-je m’offrir aujourd’hui pour me détendre (un bon chocolat chaud, une marche, un bain, lire un livre)? Au lieu de prendre notre thé du matin avec le cellulaire, pourquoi ne pas observer notre environnement et y savourer ce que nous aimons de notre maison? Comme par exemple, admirer l’espace réservé aux plantes, la décoration de la cuisine ou une toile dont nous sommes particulièrement heureux de voir accrocher au mur. Personnellement, j’aime m’asseoir devant ma fenêtre et profiter du soleil qui réchauffe ma peau.

Ce qui m’a donné envie de prendre soin de mon temps, c’est ma spiritualité. Grâce à elle, je me reconnecte avec mon ressenti, je médite pour analyser mes états d’âme. Je me passe un scan émotionnel si l’on peut dire. Ma spiritualité est quelque chose de très sacré pour moi.

Vous n’avez pas besoin de croire en un Dieu, une puissance supérieure ou tout autre terme qui vous vient à l’esprit lorsque je parle de spiritualité. Selon moi, avoir une spiritualité part du fait que l’on doit prendre soin de notre corps, de notre esprit et de notre âme. Ces trois composantes font l’être que nous sommes avec ses qualités, son tempérament et sa personnalité. 

spiritualité, pause, thé, âme, prendre soin de soiSource image: Unsplash

Il y a d’abord l’être de chair, le corps, dont on prend soin en bougeant et en mangeant. On le soigne lorsqu’il est blessé ou malade. Pour l’esprit, j’ai remarqué, depuis un an, que les gens s’arrêtent davantage pour aider leur santé mentale (on n’a pas trop le choix). Que ce soit en allant chez le psychologue ou juste en bloquant toutes les nouvelles négatives que les réseaux sociaux nous apportent tous les jours. Faire ça, c’est prendre soin de sa santé mentale, de son esprit. La composante numéro trois, l’âme, est plus « difficile » à prendre en considération, parce que les gens l’oublient souvent. 

L’âme, c’est votre excitation devant votre gâteau au chocolat préféré. C’est votre sourire niais lorsque vous pensez à la personne que vous aimez. C’est votre joie de retrouver un membre de votre famille que vous n’avez pas serré dans vos bras depuis un an. Ce sont vos larmes de bonheur lorsque vous apprenez une nouvelle qui vous fait plaisir. L’âme, ce sont toutes vos émotions positives. L’âme est faite pour être heureuse, elle existe pour cette fonction : pour vous apporter tout le plaisir, dans les petites et les grandes choses qui se passent dans vos vies.

Vous aimez marcher sous le soleil et admirer le paysage? L’âme.

Vous dansez parce que c’est votre chanson préférée? L’âme.

Vous tripez votre vie dans vos cours à l’université? L’ÂME.

TOUJOURS L’ÂME.

C’est tellement important de nourrir votre âme. Chaque jour, il faut s’offrir un petit moment de plaisir. Ça me rappelle la chanson de la Mélodie du Bonheur, les joies quotidiennes. Trouvez vos joies quotidiennes et vivez-les le plus souvent possible!

Un équilibre de ces trois composantes (corps, esprit, âme) est le secret, selon moi, d’une bonne base pour se construire une belle vie dans le moment présent. Et qui n’aime pas être heureux une fois de temps en temps? 😉

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Hortense Bamas's Avatar
Hortense Bamas

Hortense est une fille qui se pose beaucoup de questions. Peut-être trop. Et on ne parle pas de questions simples, mais plutôt de grosses questions...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Lorsque notre milieu scolaire est toxique