Faits Vécus Style de vie

Un cœur qui aime ne sait pas toujours lire entre les lignes. Il déborde d’espoir et interprète les silences de l’autre tant il veut croire en un avenir avec cet amour impossible. Il arrive même à voir des signes qui n’en sont pas et excuse les pires comportements.

La vérité est difficile à accepter et souvent elle se trouve à l’opposé de ce qu’on veut croire, camouflée par l’espoir qu’on sera aimé. On n’arrive pas à savoir si on compte vraiment à ses yeux ou s’il partage nos sentiments. Ça devient infernal, car on ne sait pas quelle version de l’histoire on doit croire… On suppose, on angoisse, on espère, on décode… Et juste ça en soit est un message des plus limpide. L’amour peut nous faire très mal quand on refuse de voir les choses comme elles sont. Ce fût mon cas pendant longtemps.

portrait dans le noirSource image : Unsplash

Ça arrive d’aimer une personne et d’avoir la certitude que c’est elle l’amour de notre vie. C’est peut-être le cas, mais ça ne veut pas dire que c’est la même chose pour lui. Je laisse le bénéfice du doute à certains de ne pas avoir conscience de la souffrance qu’ils causent. Ils ne partent jamais vraiment de notre vie. Ils ne sont plus là, mais envahissent notre esprit.

Parce qu’il n’y a pas eu de fin. Juste une disparition soudaine que j’avais vu venir de loin. Une fin sans pourquoi, sans adieu, sans savoir si on a cru à tort qu’on n’était plus qu’un divertissement.

Pourtant, je connaissais les réponses. Dès le début, je savais que j’allais souffrir. Mais quand on aime, on ne veut pas lire entre les lignes. Cette phrase, je me la répétais sans arrêt en boucle dans ma tête. L’amour a surpassé la raison et la passion a construit chaque barreau de ma prison.

portrait d'une fille en noir et blancSource image : Unsplash 

Un cœur qui se sait aimé ne doute pas. Si le doute devient le quotidien de tes journées, il n’y a rien à supposer. L’amour que tu ressens est à sens unique. Je sais, c’est triste et ton cœur n’arrivera pas à assimiler tout ça en un jour. Le temps sera ton meilleur allié tout comme la compassion que tu t’accorderas à toi-même. Pardonne-toi et retiens les leçons. Crois-moi sur parole, elles te serviront.

Tu as le droit de pleurer des rivières et même des océans. Crier ta colère et lui en vouloir pendant un certain moment. Mais ne reste pas où tu n’est pas aimé ou apprécié à ta juste valeur. Tu guériras comme tout cœur qui se brise depuis l’histoire de l’humanité. Un jour, sans t’y attendre, tu trouveras celui qui verra la magnifique personne que tu es, mais tu dois d’abord arriver à le voir toi aussi. Et tu y auras droit à ton conte de fée seulement, lui, n’en fera pas partie. Il n’a jamais eu l’intention de le faire. Il n’a pas su te le dire et pourtant c’était l’évidence même.

Je te souhaite d’avoir cette force de partir la première. Si j’avais eu ce courage, j’aurais évité cette guerre intérieure qui m’a semblé durer des milliers de nuits sans étoiles, sans saveur… Ce fût une guerre sans perdant ni vainqueur. Juste un interminable combat entre la raison et le cœur. Écoute bien le doute et ton intuition. S’il t’aimait vraiment, lire entre les lignes ne serait pas devenu ton passe-temps.

Il y a bien des signes, mais ce sont ceux que tu ignores qui sont le plus important.

Source image de couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Mélie Solo's Avatar
Mélie Solo

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

J'ai peur de cette chimie que nous partageons