Faits Vécus

Tu pensais que la vie était une longue route plate sans rebondissements. Tu pensais qu’il y aurait toujours du soleil, que les paysages seraient à couper le souffle. Tu pensais que toucher la victoire était aussi simple que de claquer des doigts. Tu pensais trouver des amours aux quatre coins de la rue, te faire des amis dans tous les pâtés de maisons. Tu pensais que le bonheur te tomberait sur la tête, que la magie ruissèlerait partout sur ton être comme de la pluie d’après-midi qui recouvre ta peau nue.

Tu rêvais la nuit d’un jardin de fleurs; le jour, tu n’as trouvé que des plantes toxiques.

La vie est difficile, mais ça, tu ne le savais pas.

Tu ne connaissais pas le degré de violence dans ce monde parfois trop ensanglanté; le niveau de détresse que l’on peut parfois éprouver lorsque tout nous tombe sur la tête, lorsque nos jambes cèdent sous le poids de notre corps comme une vieille baraque qui s’écroule sous l’effet des vents du printemps.

Tu as découvert l’envers de la médaille lorsque tu t’es jetée à l’eau, que tu as pris ton envol. Tu ne voyais que le beau de la vie avant d’être confrontée par la réalité, avant de faire face à ces horreurs qu’on tente de cacher, ces horreurs qu’on laisse se dissiper dans l’atmosphère comme la fumée polluante des usines.

fenêtre femme sombreSource image: Unsplash

Quand tu grandissais dans le ventre de ta mère, personne ne t’a avertie que tu tomberais parfois entre de mauvaises mains. Personne ne t’a dit que le monde extérieur était froid et rempli de dangers.

Personne n’a osé briser cette illusion.

Personne ne t’a mis en garde contre les hommes malveillants: ceux qui prennent ton cœur et le laissent dépérir. Personne ne t’a dit que tu passerais des nuits rien qu’à pleurer. Personne ne t’a dit que les gens viendront et partiront. Que certains laisseront des traces sur ton cœur à jamais, que parfois, leurs départs te briseront de toutes parts.

Quelque chose, quelque part, t’a amenée un jour dans ce monde. Il y a quelqu’un, assurément, quelque part qui a besoin de toi. Si ce n’est pas ta famille, tes proches, ce sera quelqu’un que tu rencontreras par hasard, peut-être au travail, dans une activité ou lors d’un voyage autour du globe. Sache que peu importe à quel point la vie t’a mise au défi, que tu es forte, bien plus que tu ne le penses et tu mérites d’être ici, que tu as ta place.

Un éclat, un scintillement d’amour t’a créé. Tu es née de rien, d’une étincelle qui a créé quelque chose de grandiose, de magnifique. Cette étincelle t’a offert le plus beau des cadeaux: la vie. Les étoiles se sont alignées pour que tu sois parmi nous aujourd’hui. Certes, la vie n’est pas un jardin de fleurs. Il y aura des épines, des plantes toxiques à chaque deux mètres.

Mais personne ne t’a jamais demandé d’être parfaite, personne ne t’a demandé de te mettre tout ce poids sur les épaules. Tu n’as pas besoin de gagner toutes tes batailles. Si tu en gagnes une, ce sera déjà ça.

citation main soleil difficultésSource image: Unsplash

Il y aura toujours quelque chose, quelqu’un pour tenter de te faire faiblir, mais il faut que tu gardes en tête que ce n’est pas dans la nature de l’humain de s’écrouler et de ne plus jamais se relever.

Tu es résiliente. Je le sais, tu le sais.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Andréa Maheux's Avatar
Andréa Maheux

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Juneteenth ou comment les Blancs ont menti aux Noirs