Faits Vécus Lookbook

Ah le corps. Je sais, j’en parle beaucoup, mais il m’est arrivé quelque chose de complètement déplacé dernièrement et ça m’a fâché. Non, je n’étais pas fâchée contre la personne, je me dis que sa vie doit être bien triste ou qu’elle manque d’éducation pour dire de telles choses, j’étais plutôt fâchée qu’on dise de telles choses en 2019. « Tu dois t’être fait couper le pénis pour être une fille musclée comme ça». Je n’ai pas réagi sur le coup. Parce que j’étais beaucoup trop étonnée. Peut-être que je ne vois pas bien, mais je n’ai pas l’impression d’être Hulk du haut de mon 5’3”, et encore… ça ne serait pas mieux de le dire si je l’étais.

Tu n’es pas obligé d’aimer mon corps, mais tu ne devrais pas non plus le commenter inutilement. Dans un bar, quand on attend un verre, ce n’est pas le moment de dire ce genre de choses. Je ne commente pas les boutons des gens ou leur taille, je ne comprends pas pourquoi le fait de parler de muscles est plus permis. Parce que ça ne fait pas féminin dans cette vision classique de la femme dans la société. Ah. Tant pis de vous mélanger.

Mais ce n’est pas la première fois que j’entends ce genre de commentaire envers des femmes en forme, saines, qui s’entraînent. Comme chez les hommes, il y a des femmes dont les muscles gonflent plus rapidement que chez d’autres. Et c’est tout. Souvent, des femmes cessent donc certains entraînements, même si cela leur plaît, simplement pour ne pas «gonfler». On m’a déjà dit d’en faire autant. Mais j’aime ça m’entraîner! J’aime ça lever des poids au gym. Alors j’arrêterais pour quoi? Pour plaire physiquement à des gens dont l’opinion sur mon physique m’importe peu? Non.

Ce commentaire ci-haut, que j’ai reçu d’une jeune adulte, je l’ai trouvé surtout dommage à cause de son âge. Je fonde beaucoup d’espoir que les prochaines générations seront plus ouvertes, plus dans l’écoute et moins dans la confrontation. Ça m’a déçue, parce que dans ses yeux, j’ai vu qu’elle voulait blesser. Elle n’a pas visé juste. Je me suis rappelée que je suis fière de mes bras musclés. Je n’en ai pas honte.

Quand on commente gratuitement, on ne sait jamais ce que cache le corps de l’autre. Est-ce qu’une personne dont on rit de la taille a perdu 100 lbs dernièrement? Est-ce que cette même personne est bien dans son corps, n’a pas perdu une seule livre et est en santé? Est-ce que cette personne sort d’une dépression? Est-ce que cette personne a vécu un accident? Etc. On ne devrait simplement jamais juger, puis surtout jamais commenter le corps de quelqu’un pour blesser, quelque soit l’âge.

Mon courte altercation avec cette jeune femme qui trouvait important de m’insulter m’a rappelé qu’il vaut mieux dans ce cas-là garder son calme et espérer que la-dite personne va apprendre, parce que ce n’est pas en insultant à son tour que ça ira mieux dans le monde…

Camille_CMA_6638

Camille_CMA_6634

Les photos ont été prises chez MACHINA par Claudia Morin-Arbour avec Lucas qui me supervise.

Camille_CMA_6653

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ce schéma d'abandon qui m'habite