Faits Vécus

T’es belle/t’es beau comme tu es, tu le sais ça? Est-ce que tu sais que le gras en dessous de tes bras et ton double-menton lorsque tu ris sont tout à fait normaux? Est-ce que tu sais que c’est normal d’avoir de la cellulite sur les cuisses ou ailleurs, d’avoir des bourrelets de ventre lorsque tu t’assois? Est-ce que tu sais que c’est autant normal d’avoir un métabolisme rapide et d’être mince?

Est-ce que tu sais que ton corps n’est pas ton ennemi?

La confiance en soi est rarement un acquis, je te l’accorde. Avec les réseaux sociaux qui font partie intégrante de notre quotidien, on est sollicités partout. On voit sans cesse des corps soit-disant « parfaits » sur Instagram, des photos retouchées pour éliminer les belles imperfections de l’humain. À la télévision, il y a ces « miraculeux » produits pour maigrir, ceux dont on nous rentre dans la tête qu’on a tant besoin.

mesure corps mesurer taille poids santéSource image: Unsplash

Aussi, il ne faut pas oublier qu’on vit dans une société très compétitive. Il faut sans cesse se surpasser, montrer qu’on a toujours notre place, qu’on est assez compétent pour être à la hauteur, pour atteindre la barre qu’on nous fixe préalablement.

Oui, c’est important d’être en santé, mais c’est autant important d’être heureux. Le poids qu’on vise est rarement notre poids santé. C’est rarement en perdant une trentaine de livres qu’on sera plus heureux. Et on visera toujours un peu plus bas. Un peu trop bas.

Oui, c’est agréable d’avoir un beau corps mince et délicat, mais à quel prix?

Alors, qu’est-ce qu’on doit faire pour enfin accepter notre corps?

C’est simple, mais en même temps ce ne l’est pas. Je te partage comment j’y suis parvenue bien qu’il y ait toujours des journées plus difficiles que les autres.

À l’adolescence, j’ai commencé à me comparer aux autres élèves et j’ai constaté que j’avais plus de formes que les autres élèves: des cuisses plus larges qui frottaient lorsque j’étais en shorts, un petit ventre et des seins. Je faisais du cheerleading puis j’étais la plus lourde des voltiges et on m’a passé le commentaire. Pourtant, j’avais un poids santé…

corps poids noir et blanc acceptation formesSource image: Unsplash

Alors, j’ai commencé à me restreindre, puis à être obsédée par mon poids. Bref, je vous épargne les détails, mais j’ai finalement décidé d’accepter mon corps au lieu d’essayer de le changer. J’ai commencé à me regarder chaque matin dans le miroir et me dire « je suis belle », même lorsque je ne le croyais pas. Au fil du temps, notre cerveau se conditionne et assimile nos paroles. C’est pourquoi une pensée positive sur son corps par jour peut faire toute la différence.

Jamais, je dis bien JAMAIS, tu ne devrais laisser quelqu’un passer un mauvais commentaire sur ton corps, car c’est irrespectueux, ça blesse et c’est justement TON corps.

T’as le droit d’aller prendre une crème glacée avec tes amies, de profiter de la fête de ta petite sœur pour prendre deux pointes de gâteaux. Ce n’est pas grave, ok?

T’as le droit d’être comme tu es.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Andréa Maheux's Avatar
Andréa Maheux

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Je cours après le temps