Faits Vécus Sport & Santé

Tout le monde vit du stress dans la vie à un moment ou un autre. Vous savez cette vague qui monte en nous et qui augmente notre rythme cardiaque, cette vague qui nous rend fébrile pour quelques moments? Une fois le moment stressant passé, tout redevient normal. Mais il existe une autre forme de stress, un stress encore plus intense, plus permanent, l’anxiété. Il faut faire bien attention de différencier les choses. Il y a le stress que tous les gens vivent chaque jour pour un événement X, il y a ensuite l’anxiété de performance, par exemple, qui est un état pendant lequel on vit un stress immense qui nous paralyse. Ce sont des crises de panique et autres troubles physiques qui viennent avec. Mais en dehors de ce contexte, la personne ne vit pas d’anxiété. Donc, dans ce cas, l’anxiété est un état. Un état qu’on peut gérer et même éliminer. Ensuite, il y a le T.A.G., Trouble d’Anxiété Généralisé, qui est une maladie mentale. Il n’y a pas de remède miracle, on devra apprendre à vivre avec et aller chercher les ressources nécessaires. Je tenais à faire la différence, car c’est très important et complexe. Alors, ce qui suit peut peut-être aider les gens atteints de T.A.G, mais il est très important de prendre une médication appropriée, une psychothérapie et un suivi avec un psychiatre. Ce seront les meilleurs outils que vous ne pourrez jamais utiliser. Ensuite pour les autres, voici quelques trucs qui peuvent réduire votre anxiété au quotidien.

1- L’exercice physique

C’est prouvé, bouger pour être bien dans son corps et bien dans sa tête. L’activité physique a un effet antidépresseur et anti-anxiété qui permet de remonter votre moral et de lutter contre les idées noires qui tournent en rond dans votre tête. Vous augmenterez votre estime en vous-même et votre bien-être, ce qui diminuera inévitablement votre anxiété. Quand on parle d’exercice physique, on n’est pas obligé de devenir un athlète, marcher chaque jour est amplement suffisant.

2- La lavande

La lavande est un « anti-inflamatoire émotionnel », son effet relaxant a été démontré scientifiquement et est connu depuis bien longtemps. Il y a des petit brumisateurs en vente à faible coût dans lequel on ajoute de l’eau et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande et le tour est joué. Inspirer et expirer, recentrez-vous sur vous et l’instant présent.

3- La respiration

Probablement le truc le plus simple, mais tellement efficace. Quand nous sommes anxieux, la respiration se fait au niveau thoracique, des respirations courtes et saccadées. Le truc, c’est de s’allonger ou se mettre en position confortable et de respirer dix fois lentement par le ventre en comptant 1-2-3 en inspirant et 1-2-3 en expirant par la bouche très lentement. Il est très important de garder les yeux fermés tous le long, ce qui aidera à calmer votre système nerveux central. Ensuite, on refait la même chose, sauf que cette fois-ci, dix fois par le thorax. Pour terminer, on le fait dix fois en alternant ventre et thorax (attention, certaines personnes auront des crises de larmes et d’autres non – juste pour aviser). Par la suite, ouvrez les yeux quand vous êtes prêt. Vous serez dans un état de calme absolu. Petite suggestion personnelle, l’application pour cellulaire calm permet encore plus de décrocher pendant que vous faites vos respirations.

4- La méditation

L’anxiété, c’est de toujours vouloir tout contrôler et tout prévoir. La médiation, à l’inverse, c’est d’être connecté au moment présent. Par la méditation, vous faites cesser les idées de scénarios catastrophes et vous reconnectez à ici et maintenant. Plusieurs écoles de yoga donnent des séances de médiation guidée ou sinon, il existe plusieurs tutoriels ou applications pour le faire du confort de notre chez nous.

5- L’aubépine

Palpitations? Mains qui tremblent? Hyperémotivité? L’aubépine est la plante à choisir, car elle agit vite. Elle régule et calme le système nerveux sympathique, avec une action légèrement sédative. On utilise beaucoup de préparations comme des infusions. Pour cela, il faut entre 10 et 20g de fleurs séchées par litre d’eau que l’on laisse infuser dix minutes. Il est recommandé d’en boire de deux à trois tasses par jour.

6- La modification du schéma des pensées

C’est probablement le truc le moins facile, mais c’est d’être capable de reconnaître quand notre esprit s’emballe et fait tout plein de scénarios, et se rendre compte que tous les scénarios sont hyper négatifs. Ensuite, lentement, on va s’imaginer des scénarios positifs. Le faire à chaque fois que l’esprit s’emballe et, lentement, on reprend le contrôle de nos pensées. On peut alors rediriger chaque fois comme on veut nos scénarios catastrophes en scénario positif. C’est beaucoup de pratique, mais ça évite d’alimenter l’anxiété.

7- Le sommeil

Ça peut paraître banal, mais avoir de bonnes habitudes de sommeil réduit l’anxiété. La privation de sommeil amplifierait de manière significative l’activité d’anticipation dans l’amygdale, une partie du cerveau associée à la réponse aux expériences négatives et désagréables. Dans certaines zones de ce centre émotionnel du cerveau, la privation de sommeil déclenche une augmentation de la réaction anticipée. Se coucher tôt et avoir au moins 8h de sommeil par nuit est un élément à ne pas négliger.

8- La réduction des réseaux sociaux

On n’y pense pas nécessairement instantanément, mais les réseaux sociaux peuvent apporter leur lot d’anxiété. Que ce soit le fait de toujours se comparer ou d’être toujours joignable, et ainsi toujours devoir répondre rapidement, réduire le temps passé sur son téléphone peut aider à réduire l’anxiété. On en profite pour prendre l’air et passer du bon temps entre amis!

femme cheveux visage caché anxiétéSource image: Unsplash
-->
Un article de
Alexandra Cyr's Avatar
Alexandra Cyr

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Au secours, la température froide rend mes cheveux bouclés secs!