Bébé & Cie Sport & Santé
*Cet article est commandité par Clinique ovo

Présentement enceinte de deux jumelles par traitement de fertilité, je n’ai malheureusement, ou heureusement, pas eu recours à la technique de préservation de mes ovules. Par contre, afin d’écrire un article des plus informatifs, j’ai eu la chance d’entrer en contact avec une spécialiste de la clinique ovo qui a su répondre à toutes mes questions et qui m’a éclairée sur un sujet que je pensais maîtriser, mais dont, finalement, je ne connaissais que la pointe de l’iceberg. Je souhaite alors, à mon tour, éclaircir ce sujet pour plusieurs lectrices et lecteurs.

Tout d’abord, la préservation des ovules n’est pas seulement pour les femmes en processus de fertilité qui souhaitent être enceinte suite à la technique in vitro. La demande est de plus en plus grandissante venant de femmes sentant que leur horloge biologique les rappelle à l’ordre et qui souhaitent conserver des ovules au cas où elles en aient besoin un jour ou bien de femmes souffrant d’un cancer ou même de celles qui partent à l’étranger pour trois à cinq ans et qui souhaitent conserver leurs ovules avant 37 ans. Ce fameux chiffre 37 est crucial en fértilité. Avant cet âge, le taux de réussite est encore très élevé, tandis qu’après 40 ans, le taux de succès est fortement à la baisse. La qualité des ovules diminue dès l’âge de 30 ans! Pour vous donner quelques chiffres, avant 37 ans, afin d’atteindre le pourcentage de réussite de 70%, il est nécessaire de congeler 12 à 14 ovules matures, ce qui peut prendre plus d’un cycle de fécondation in vitro (j’aborderai ce sujet plus tard dans l’article). Par contre, entre 38 et 40 ans, il sera nécessaire de congeler 26 à 30 ovules afin d’obtenir la même probabilité de grossesse, ce qui représente donc possiblement plus de cycles de prélèvement des ovules et est plus cher.

clinique fertilité ovoSource image: cliniqueovo.com

 

La cryopréservation et la technique

Afin d’obtenir l’excellence et considérant la demande croissante, il existe maintenant la technique de vitrification, qui se résume en une cryopréservation des ovules à la vitesse grand V, comparativement à l’ancienne technique « slowfreeze ». Cette ancienne technique est acceptable pour la congélation des spermatozoïdes qui se comptent par milliard à chaque éjaculation. Par contre, les ovules sont plus sensibles et moins nombreux, donc une technique plus avancée est nécessaire. La vitrification est ainsi une technique permettant d’atteindre des températures très froides très rapidement afin de protéger les cellules et qui permet une excellente survie après réchauffement, soit de 85%. Ce pourcentage passe à 95% si un embryon est vitrifié. En cycle de préservation de fertilité, il est conseillé de vitrifier des ovules plutôt que des embryons car le partenaire actuel au moment de la technique pourrait être différent au moment où la femme souhaite les utiliser.

Un fait important à mentionner: le taux de grossesse provenant d’ovule vitrifié n’a pas de différence significative à celui avec un ovule frais.

clinique ovo préservation des ovulesSource image: Clinique ovo

Les étapes à suivre

Premièrement, comme dans le cas d’une insémination intra-utérine, il est nécessaire de passer par le tronc commun, soient les prises de sang et l’échographie pour le décompte de la réserve ovarienne. Une fois cette première rencontre établie, il y a le cycle de préservation qui débute. Cela comprend les injections, deux à trois visites sur une période d’environ 10 jours pour les échographies de suivi, le déclenchement de l’ovulation, la ponction d’ovules (qui dure environ 15 minutes) et espérer qu’il y aura 12 à 14 ovules matures. Selon l’âge de la patiente, un second cycle de préservation peut être recommandé. Par contre, les frais augmentent et la décision finale sera au choix de la patiente.

Finalement, côté monétaire, il en coûte environ 4 500$ pour un cycle de préservation d’ovules sans compter la prise de médicaments qui sont le plus souvent couverts par votre police d’assurance, en plus des coûts de préservation annuels et des frais d’utilisation une fois que les ovules sont nécessaires pour le réchauffement et la fécondation in vitro.

Un autre petit point qui est intéressant d’aborder: il est possible de faire le don de tes ovules, le ferais-tu?

Pour en savoir plus sur les services offerts par la clinique ovo, cliquez ici!

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

L'imperméable: l'accessoire mode à ne pas sous-estimer