Bébé & Cie Style de vie

Félicitations, tu es enceinte! Te voilà à l’entrée d’un parcours rempli d’énigmes, surtout lorsqu’il s’agit de ta première grossesse. Une tonne d’émotions t’envahit, tes projets et ton quotidien peuvent facilement être bouleversés après cette nouvelle. Aussi, un flot d’interrogations peut soudainement t’encombrer. Alors, tu cherches réponses auprès de ta famille, de tes amis, car il est toujours bien d’avoir les connaissances de celles qui sont déjà passées par là. Je te laisse ainsi mon top 10 des choses que j’ignorais avant de tomber enceinte et qui pourraient t’être bien utiles aujourd’hui.

grossesse

Source de l’image : Sarah Sicard-Ladouceur

1. Ta première échographie

Ta première échographie, appelée échographie de datation, se fait suite à ta première consultation de suivi de grossesse, qui a lieu idéalement avant ta 12e semaine. Dans les films, c’est principalement « l’échographie de surface » qui est présentée. Toutefois, tout n’est pas comme dans les films. Lors de ton rendez-vous, le technicien te demandera si tu as envie d’uriner, car l’examen pourrait se faire intra vaginal. C’est ce qu’on appelle une échographie endovaginale, et pour ce faire, ta vessie doit être pleine. Qu’est-ce que c’est? Principalement, le radiologiste introduit une sonde à l’intérieur de ton vagin pour produire différentes images. Ce mode est utilisé lorsque bébé est trop petit et ne peut être vu avec une échographie de surface. 

2. Je n’ai jamais autant bu de ma vie! 

Un peu de biologie : lorsque tu es enceinte, ton volume sanguin doit augmenter de 40% pour assurer une bonne transfusion de ton placenta et le liquide amniotique est très important, car il sert de barrière de protection pour ton fœtus. C’est particulièrement pour ces deux raisons, que tes besoins d’hydratation augmenteront de 50%. N’attends donc pas d’avoir soif pour boire, et opte principalement pour l’eau. Elle t’aidera à prévenir la constipation et les infections urinaires.

3. Oublie le petit jogging matinal pour juste se dégourdir les jambes.

Avant ma première grossesse, je courais 5 km en 25 minutes comme échauffement, ce qui, je pense, est une durée bien acceptable. Cependant, mon cardio est rapidement devenu ridicule. Maintenant, ne me demande même pas de faire 50 mètres! Le souffle court est dû à la modification de ton système respiratoire qui doit maintenant subvenir aux besoins du placenta et de bébé. Puis en fin de grossesse, puisque ton utérus a pris de l’expansion, il exerce une pression sur ton diaphragme, ce qui diminue ta capacité pulmonaire.

4. Des fausses contractions tout au long de ta grossesse

Clairement, je n’étais pas préparée à ça mentalement, surtout pas dès ma 18e semaine! Pour ma part, cela a vraiment commencé lors de mon deuxième trimestre, mais elles peuvent être présentes tout au long de ta grossesse. À noter, néanmoins, qu’elles sont plus fréquentes lors des trois derniers mois. Ces fameuses contractions se nomment « Braxton-Hicks ». Elles donnent la sensation de serrement à l’abdomen causé par l’expansion de l’utérus. Elles sont souvent comparées aux douleurs prémenstruelles : elles sont irrégulières et ne se rapprochent pas avec une augmentation d’intensité. De plus, elles ne durent que quelques secondes.

5. Pétri comme de la pâte à pizza.

J’exagère, mais lors des examens et des échographies, tu verras que les spécialistes ne se gêneront pas pour te pogner la bedaine et te la brasser! C’est assez contradictoire des flatteries et des tendresses que l’on donne quotidiennement à notre bedon, mais ces manipulations ont tout de même son utilité : savoir comment bébé est positionné.

6. Rappel de vaccin

Le professionnel de la santé qui te suivra lors de ta grossesse te remettra une requête pour ton rappel de vaccin contre la coqueluche. Il sera à faire entre ta 26e et ta 32e semaine de grossesse. Il est important de le faire, car les nouveau-nés sont souvent hospitalisés en cas de coqueluche. Ils sont à risque d’une insuffisance respiratoire ou cardiaque et sont sérieusement surveillés sous moniteur.

7. À gauche, à droite!

Allo l’insomnie. C’est souvent la nuit, quand vient le temps où maman veut aller se coucher que bébé s’agite et fait la fiesta. De plus, au fur et à mesure que tu avances dans ta grossesse, les positions se restreignent et les envies de faire pipi augmentent. Bien sûr un coussin de maternité peut t’aider, mais ce n’est pas miraculeux. Petite astuce pour toi, prend des bains avant de dormir ou encore, demande à ton/ta partenaire de te faire un massage, ça permettra à tes muscles de se détendre.

8. Le test qu’on a si hâte

À 36 semaines, il y a un prélèvement vaginal et ANAL à faire. Déjà qu’il y a tant de choses qui se passe dans ton corps, et bien, on va encore jouer en bas! Il est nécessaire pour vérifier la présence de streptocoque du groupe B. De quoi?  C’est une bactérie qui est responsable d’infections après l’accouchement et dangereuse pour bébé et maman. 

9. Une autre aiguille

L’incompatibilité rhésus. Moi je suis d’un groupe sanguin positif, alors une chose de moins. Par contre en cas contraire, et que papa est d’un groupe sanguin positif, il te faut le vaccin anti-D. C’est super important parce que sinon ça peut entraîner soit la mort du fœtus in utero!

10. Un restaurant pour femme enceinte, ça peut-tu exister?

Je savais que le menu était restreint quand tu étais enceinte, donc pas de sushis ni de tartare! Les steaks saignants, les charcuteries, les pâtés à tartiner, l’alcool, la caféine, etc. sont à éviter lorsque tu es enceinte et sûrement que tu le savais déjà.  Toutefois, je ne pensais pas que les fromages à pâte molle et demi-ferme ainsi que les tisanes à base de camomille n’étaient pas non plus recommandés. Alors, fais gaffe au fromage dans ta bonne poutine ou sur ta pizza, et laisse tomber la tisane pour dormir.

 J’espère qu’en lisant cet article, tu auras appris quelque chose. Je te souhaite une belle première grossesse! Courage, ça ne dure que quelque mois, et ça en vaut mille fois la peine! Plus tôt que tu le penses, ça sera déjà fini. Profites-en!

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Sarah Sicard-Ladouceur's Avatar
Sarah Sicard-Ladouceur

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Souverainistes et Fédéralistes, vive le Québec!