Faits Vécus

 

55 milliards de matchs, c’est ce que Tinder mentionne avoir créés depuis leur début, il y a presque de cela une décennie! La plateforme revendique être l’application de rencontres la plus populaire au monde.

De nos jours, avec les nouvelles avancées technologiques, pourquoi nous demanderions encore à notre coup de coeur sur un bout de papier si il ou elle veut bien sortir avec nous? Maintenant que nous pouvons avoir accès à un catalogue Sears de prétendants et de prétendantes à porter de main, pourquoi nous casserions-nous la tête à chercher plus loin que dans son téléphone?

Qui n’a jamais eu recours à Tinder de nos jours (si vous avez été célibataire bien sûr!)? J’ai eu recours à cette plateforme de rencontres brièvement durant la dernière année. Pandémie oblige, comment voulez-vous rencontrer sinon? J’ai eu un choc générationnel la première fois que je l’ai utilisée, je dois l’avouer. Après avoir été en couple pendant plus d’une décennie, les méthodes de dating étaient loin de celles qui étaient couramment utilisées dans le milieu des années 2000. Dans mon temps, rencontrer du monde se faisait soit par des amis de mes amis, soit dans les bars ou soit avec DYLG (Do You Look Good, si tu ne connais pas!) Ce site internet pour lequel l’apparence était notre porte d’entrée, comme Tinder! Nous devions donner une note au profil de la personne selon la photo. Mais bon, laissons le passé dans le passé et passons à Tinder.

tinder rencontres applicationSource image : Unsplash

 

Avant d’écrire mon article, je me suis demandé, mais qu’est-ce que c’est Tinder, au fond? Car, après tout ce que l’on entend de cette application et mes expériences avec ce nouveau mode de dating, je voulais savoir le point de vue des concepteurs et des conceptrices. Ainsi, la première phrase de leur mission se décline comme suit : « Tinder rend le célibat plus amusant et plus gratifiant en mettant des personnes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées dans la vie réelle en contact. » Cette manière qu’ils et elles ont de percevoir leur application est, d’une manière, similaire (on va le dire comme ça!) à l’idée que j’ai pu m’en faire. En effet, j’ai trouvé mon célibat pas mal moins plate. J’irais même jusqu’à dire amusant grâce à Tinder! C’est quand on fait défiler que l’on se rend compte de la véracité du proverbe : « Ça prend toute sorte de monde pour faire un monde! » Certains profils m’ont fait bien rire!

Sinon, Tinder prétend aussi rendre le célibat plus gratifiant. Ouin… en quelque sorte! Quand nous voyons toutes les sortes d’énergumènes qui se trouvent sur cette application, on réalise parfois que nos ex n’étaient pas si pires! (On s’entend ça dépend de tes ex!) Il y a peut-être aussi un côté gratifiant à se dire que l’on n’est pas aussi désespéré.e que certains profils peuvent le laisser entendre!

Je sais que certain.es trouvent l’amour grâce à Tinder, et j’en suis vraiment ravie. Ça n’a pas été le cas pour ma part. Mais en faisant défiler, j’ai remarqué des patterns qui me semblaient, à mon œil à moi, revenir souvent. Autrement dit, ce serait des habitudes fréquentes chez certaines personnes. Dans la seconde partie de mon article, je vous parlerai des constats que j’ai faits à ce propos sur Tinder. Avez-vous vous aussi remarqué des profils qui semblaient revenir régulièrement?

 

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Cora-Lee Gauvin's Avatar
Cora-Lee Gauvin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Retrouver ses règles - Le Cahier